Vous recherchez une actualité
Actualités

SIDA : L'espoir de l'anneau vaginal antirétroviral

Actualité publiée il y a 2 années 9 mois 3 semaines
NEJM

Les essais se poursuivent sur l’anneau vaginal à base d’antirétroviral et cette Journée mondiale de lutte contre le sida 2016 est l’occasion de la publication de nouvelles données de la fameuse Ring Study, d’efficacité de l'anneau vaginal à base de dapivirine, en prévention contre l’infection à VIH. Ces résultats de phase III qui ajoutent à la somme de données probantes sur ce dispositif issu des travaux du partenariat international pour les microbicides (IPM). Des données présentées dans le New England Journal of Medicine qui servent de base aux études DREAM et HOPE, déjà en cours en Afrique qui cherchent à mieux comprendre comment, quand, pourquoi et comment les femmes utilisent et vont utiliser l'anneau.

L'anneau vaginal qui libère lentement l'antirétroviral dapivirine sur une durée d'1 mois en toute sécurité contribue à réduire le risque d'infection par le VIH chez les femmes. Ce dispositif veut répondre au taux de nouvelles infections à VIH chez les femmes particulièrement à risque, contre lequel les stratégies actuelles de prévention restent peu efficaces. Car l'anneau de dapivirine est la première méthode de prévention du VIH auto-initiée, déjà testé par 2 études de grande envergure, cette même étude Ring et l'étude ASPIRE, menée par les National Institutes of Health.


Ces données confirment que l'anneau de dapivirine réduit en toute sécurité l'infection par le VIH de 31% chez les femmes participantes, confirmant ainsi les résultats préliminaires d'ASPIRE. ASPIRE a montré que l'anneau a permis de réduire le risque de VIH,

· de plus de moitié chez les femmes de plus de 21 ans,

· et, en cas d'usage régulier, d'au moins 56%.

Ø Des analyses de sous-groupes suggèrent que le risque de séropositivité diminue de 75% ou plus en cas d'observance quasi-parfaite.

Un besoin immense de prévention chez les femmes, africaines : Ces données de la Ring Study confirment ainsi l'innocuité et l'efficacité de l'anneau et son rôle possible dans la prévention du VIH, en particulier chez les femmes africaines chez qui les taux d'infection se maintiennent à un niveau alarmant. 2 autres études, DREAM et HOPE, sont en cours en Afrique pour mieux comprendre l'usage possible de l'anneau chez ces femmes et pouvoir adapter le conseil à l'utilisation, pour mieux prévenir le VIH. Sa première demande d'autorisation pourrait intervenir au deuxième trimestre 2017. Cet anneau devrait permettre le développement d'une V2, à la fois préventive contre le VIH et les grossesses non désirées.

Cette année, la Journée mondiale de lutte contre le sida est donc consacrée à la prévention : rappelons que le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les adultes n'a pas changé depuis 2010. Chaque année environ 2 millions d'adultes sont infectés par le VIH. A fin 2015, 78 millions de personnes ont été infectées par le VIH depuis le début de l'épidémie.

Autres actualités sur le même thème