Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SINUSITE : Expirer pour s’en débarrasser ?

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 1 jour
Journal of Allergy and Clinical Immunology: In Practice
Ce nouveau système, « d'expiration » confirme ici, via 2 essais cliniques, sa capacité à réduire significativement les symptômes de la forme la plus courante d'infection chronique des sinus (Visuel Adobe Stock 188244669).

Ce nouveau système, « d'expiration », développé par des bioingénieurs et des infectiologues de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie confirme ici, via 2 essais cliniques, sa capacité à réduire significativement les symptômes de la forme la plus courante d'infection chronique des sinus. Ce système d'administration expiratoire, OptiNose, qui utilise la propre respiration du patient, présenté dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology: In Practice, achemine un anti-inflammartoire directement dans les sinus du patient.

 

Des millions de personnes dans le monde souffrent de symptômes d'infections et d'inflammations chroniques des sinus, une affection largement inflammatoire qui provoque une congestion nasale, une pression dans les sinus et des douleurs lorsque les membranes des sinus sont enflammées de manière chronique ou sur de longues périodes. Bien que les sprays nasaux en vente libre offrent un soulagement, aucun médicament approuvé ne permet de traiter réellement efficacement la rhinosinusite chronique sans polypes nasaux, connue sous le nom de « sinusite chronique ».

 

Ici, l’équipe de la Penn montre que le composé anti-inflammatoire, le fluticasone lorsqu’il est transporté jusqu’aux sinus avec ce nouveau système, permet de réduire les symptômes de la sinusite mais aussi, de 50 %, le risque d’infection associé à l'inflammation chronique des sinus. Le système « d’expiration » fonctionne grâce à l'expiration du patient dans l'appareil qui propulse le médicament profondément dans les profondeurs de ses cavités sinusales, là où le médicament topique est le plus efficace.

 

Les essais cliniques randomisés internationaux ont comparé l’efficacité du fluticasone (EDS-FLU) acheminé via ce système vs un placebo chez plus de 500 participants atteints de rhinosinusite chronique avec ou sans polypes nasaux. Les patients ont utilisé soit EDS-FLU, soit le placebo 2 fois par jour pendant 24 semaines. Les analyses constatent que :

  • les symptômes sinusaux confirmés par tomodensitométrie sont considérablement réduits avec ce nouveau dispositif ;

  • en particulier, la congestion nasale, l'écoulement nasal, la sensation de douleur et de pression faciale et la perte d'odorat sont significativement réduits ;
  • ces améliorations sont confirmées via un test sinonasal standard reconnu pour évaluer ces symptômes ;
  • bien que certains sprays nasaux puissent contribuer à soulager certains symptômes, les participants qui utilisaient un spray nasal standard avant leur inclusion, signalent des améliorations similaires de leurs symptômes.

 

L’auteur principal, le Dr James N. Palmer, professeur d'oto-rhino-laryngologie à la Penn Medicine commente ces résultats : « La sinusite chronique affecte jusqu'à 10 % des populations des pays riches et peut entraîner une réelle diminution de la qualité de vie. Nos résultats laissent espérer une option de traitement efficace et non invasive pour les personnes qui continuent à ressentir des symptômes sévères, après l'échec des médicaments OTC ».

 

Il s'agit des premiers essais cliniques contrôlés par placebo démontrant qu'un médicament réduit les symptômes et les mesures objectives de la maladie des sinus chez les patients atteints de sinusite chronique, avec ou sans polypes. Ces essais ouvrent ainsi une alternative aux spray en vente libre, aux antibiotiques, à l’intervention chirurgicale ou, pour les patients atteints de polypes nasaux, aux thérapies biologiques à vie.