Vous recherchez une actualité
Actualités

SOINS à DOMICILE : Un électrocardiogramme sur un patch de peau électronique

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 jours
AAAS
Ce nouveau dispositif de « peau électronique » repousse encore les limites de miniaturisation, de confort et d'accessibilité des données

La technique « skin electronics » ou « peau électronique » est la base de ce nouveau dispositif ultramince de type patch qui permet d’afficher un électrocardiogramme, via un capteur cutané. Développé par une équipe de l'Université de Tokyo, ce nouvel écran élastique s'adapte parfaitement à la peau. Combiné à un module de communication sans fil, le capteur biomédical intégré peut transmettre des données biométriques précieuses en particulier pour le suivi de patients à domicile. Cette innovation vient d’être présentée à l’AAAS Annual Meeting à Austin (Texas).  

 

Grâce aux progrès de la technologie des semi-conducteurs, les dispositifs portables peuvent désormais surveiller la santé en mesurant des signes vitaux et ici, en réalisant un électrocardiogramme dont les données sont transmises sans fil à un smartphone. Ces données peuvent ainsi être affichées sous forme d'ondes sur écran en temps réel, pour un suivi du patient à distance.

 

Ce nouveau dispositif de « peau électronique » repousse encore les limites de la miniaturisation, du confort et de l'accessibilité des données et s’avère donc parfaitement adapté à la surveillance des patients âgés ou handicapés, qui ont des difficultés d’accès aux modes ou aux centres de diagnostic existants. Avec ce dispositif, l’idée est aussi d’alléger la pression exercée sur les systèmes de santé grâce à cette télésurveillance continue de patients suivis au dmicile.

 

Le dispositif combine un écran souple, déformable et extensible jusqu'à 45%, avec un capteur léger composé d'une électrode en « nanomesh » et d'un module de communication sans fil. La nouveauté est la résistance de cette « peau électronique » à l’étirement et à l'usure, sa durabilité et sa stabilité lorsqu'il est fixé sur la peau et soumis continuellement aux mouvements de contraction et d’étirement du corps. Il peut ainsi être porté sur la peau en continu pendant une semaine, et sans risque d'inflammation.

Cette peau électronique pourrait être commercialisée dans les 3 prochaines années et faire partie des solutions attendues depuis longtemps pour surveiller les signes vitaux des patients.

Le service rendu est double, améliorer la qualité de vie des patients, mais aussi réduire le fardeau des soignants et des aidants qui dispensent les soins à domicile.

Autres actualités sur le même thème