Vous recherchez une actualité
Actualités

SUBSTANCES et EXPÉRIMENTATION : L’été, la saison de tous les excès ?

Actualité publiée il y a 6 mois 4 jours 7 heures
Journal of General Internal Medicine
Plus du tiers des nouveaux initiés au LSD expérimentent la substance au cours de l’été.

Selon les autorités américaines, chaque année, aux Etats-Unis, plus de 3 millions de personnes expérimentent le LSD, le cannabis, la cocaïne ou l’ecstasy pour la première fois. Cette étude du NYU Langone Health, épidémiologique, pourra intéresser les parents ; elle confirme l’été et la période des congés comme un moment privilégié ou "pic" d’expérimentation des substances, illicites ou à usage récréatif, bien sûr chez les jeunes, mais également chez les adultes. L’analyse des données, présentée dans le Journal of General Internal Medicine, constate, par exemple, que plus du tiers (34%) des nouveaux initiés au LSD ont utilisé la substance pour la première fois au cours de l’été.

 

C’est également le cas pour les autres substances, plus largement consommées, dont le cannabis (30%), l'ecstasy (également 30%) et la cocaïne (28%). « Comprendre quand les gens sont le plus susceptibles de déclencher cette expérimentation pourra permettre de mieux prévenir et sensibiliser », explique l’auteur principal, Joseph J. Palamar, professeur associé au Département de Santé publique de la NYU School of Medicine.

Un usager sur 3 a commencé l’été

Il s’agit ici de l’analyse des données de la National Survey on Drug Use and Health recueillies entre 2011 et 2017 auprès de 394.415 personnes âgées de 12 ans et plus. Les participants ont été interrogés sur leur consommation de drogues par questionnaire assisté par ordinateur. Il a été demandé aux nouveaux utilisateurs de se rappeler le mois et l’année de leur utilisation. Les résultats sont peu surprenants et s’expliquent par les loisirs et les congés plus fréquents en été, ainsi que par la popularité croissante des réunions communautaires de plein air, comme les festivals de musique par exemple.

 

Se faire accompagner lors de l’expérimentation : l’idée serait donc de mieux informer les parents et les éducateurs des risques possibles liés à la consommation de ces substances, tout particulièrement à l’approche des vacances d’été. Les auteurs recommandent aussi aux consommateurs de bien s’informer sur les effets secondaires possibles des différentes substances, de faire accompagner par des amis de confiance lors de l’expérimentation et de boire suffisamment d’eau pour éviter la déshydratation.

Les chercheurs vont poursuivre, afin de préciser les situations particulières d’expérimentation et donc les fenêtres d’éducation et de prévention.

Autres actualités sur le même thème