Vous recherchez une actualité
Actualités

SUPPLÉMENTATION: Les multivitamines inutiles durant la grossesse!

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 1 semaine
Drug and Therapeutic Bulletin

Prendre des vitamines n’est pas anodin, une supplémentation devrait passer par la prescription du médecin. Une étude a même révélé que la prise de suppléments vitaminiques et minéraux peut accroître le risque de décès de 3 à 18% chez les femmes d’âge plus mûr. Cette nouvelle étude britannique conclut dans le même sens en confirmant l’absence d’intérêt des multivitamines et plus largement des suppléments durant la grossesse : il suffit de s’en tenir à la vitamine D et à l'acide folique. Ces nouvelles données, présentées dans le Drug and Therapeutic Bulletin, mettent finalement en avant, une supplémentation limitée à l’acide folique et la vitamine D et, surtout, une alimentation diversifiée et équilibrée.

Bref, ce nouveau « rapport » limite la supplémentation standard, durant la grossesse à la vitamine D et à l'acide folique (Vitamine B9) sur la base d'un examen de la littérature portant sur la supplémentation en vitamines pendant la grossesse. Il confirme également les recommandations des Autorités sanitaires (britanniques) soit la prise de 400 microgrammes d'acide folique par jour, jusqu'à 12 semaines de grossesse et de 10 microgrammes de vitamine D par jour tout au long de la grossesse et l'allaitement. · L'acide folique est connu pour réduire les risques de malformations congénitales comme le spina bifida, · la vitamine D favorise la santé osseuse et musculaire de la mère et du bébé.

L'examen s'est concentré sur les essais portant sur la supplémentation en acide folique, vitamine D/A/C/E, fer et autres minéraux et multivitamines. Les chercheurs apportent un résumé de leurs conclusions pour chacun des suppléments, en indiquant les « preuves », les études et le nombre de participants concernés dans l'analyse.

Les principales conclusions sont précisément :

· L'acide folique (400 microgrammes) doit être pris de la conception et jusqu'à la 12è semaine de grossesse en prévention des anomalies du tube neural comme le spina bifida. Une dose plus élevée de 5 milligrammes est suggérée aux femmes à risque élevé d'anomalies du tube neural (précédente naissance, antécédents familiaux) : est citée une revue systématique portant 6.708 naissances qui conclut à une réduction de 70% par l'acide folique du risque d'anomalies du tube neural (RR : 0,31).

· La vitamine D (10 microgrammes) est recommandée pendant la grossesse et l'allaitement. Elle favorise la formation et la santé des os du bébé : sont cités plusieurs examens systématiques qui concluent :

- qu'une concentration plus élevée de vitamine D est trouvée dans les échantillons de cordon ombilical des bébés de mères ayant pris cette supplémentation,

- au lien possible entre de faibles niveaux de vitamine D et certaines complications de la grossesse (pré-éclampsie, accouchement prématuré, faible poids de naissance), cependant ces résultats restent discutés.

· Il n'y a aucune preuve suggérant l'intérêt d'autres vitamines chez des femmes suivant un régime alimentaire diversifié et équilibré.

· La supplémentation en vitamine A doit être évitée pendant la grossesse car elle peut causer des malformations congénitales.

· Des examens systématiques ne montrent aucune preuve d'efficacité des vitamines C et E pour la mère ou le bébé.

· Les données d'études sur la prise de multivitamines durant la grossesse, menées pour la plupart dans les pays à faible revenu, ne sont pas applicables aux pays riches. Cependant, même en l'état, le bénéfice n'est pas là.

· Il n'y a enfin aucune preuve d'intérêt d'une supplémentation systématique en fer chez les femmes enceintes. Il y a même des « risques » dont l'inflammation de l'estomac, la constipation ou la diarrhée.

Donc, le principe est simple : sauf carence et indication particulières, l'accent doit être mis sur la promotion d'une alimentation saine et la prise, déjà recommandée de suppléments d'acide folique et de vitamine D. La prise de vitamines n'est pas anodine !

Source: Drug and Therapeutic Bulletin July 2016 doi:10.1136/dtb.2016.7.0414 Vitamin supplementation in pregnancy

Accéder au Dossier vitamines et Minéraux pour le patient âgé Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi : VITAMINES: Quand l'augmentation du risque de décès est à la clé -


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages