Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

THÉRAPIE par ARNm : Des sphères d'hydrogel pour une délivrance localisée

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 2 jours
Aggregate
C’est une approche unique de délivrance localisée d’ARN messagers (ARNm) pour induire la production de protéines thérapeutiques ou régénératrices (Visuel Adobe Stock 72683497)

C’est une approche unique de délivrance localisée d’ARN messagers (ARNm) pour induire la production de protéines thérapeutiques ou régénératrices. Les bioingénieurs du Terasaki Institute for Biomedical Innovation (Los Angeles) proposent une structure microporeuse à base de de petites sphères d'hydrogel composent pour une distribution localisée d'ARNm. Ces structures microporeuses, présentées dans la revue Aggregate, assurent à la fois la protection et la délivrance efficace de l'ARNm dans les cellules, améliorant ainsi la viabilité, l'adhésion, la prolifération et le transfert de gènes des cellules.

 

La thérapie par ARN messager (ARNm), implique l’administration d’ARNm dans les cellules pour induire la production de protéines thérapeutiques. Son rôle essentiel a été récemment mis en lumière avec le développement de vaccins anti-COVID. Cependant, une autre utilisation ou mode de délivrance possible, plus localisé, soit la délivrance ciblée et efficace de l’ARNm vers des tissus spécifiques se heurte encore à des obstacles. Pourtant, dans de nombreuses situations cliniques (plaies, lésions limitées), une administration systémique traditionnelle est peu appropriée, ne serait-ce que parce qu’elle entraîne des effets secondaires involontaires. Ainsi, des structures microporeuses innovantes offrent

une nouvelle option d’administration ciblée sur les sites des plaies ou des tissus localisés.

 

Ce développement constitue donc un pas en avant dans le domaine de la médecine régénérative, et la thérapie par ARNm. Il utilise des microsphères constituées de gélatine méthacryloyle (GelMA) – un polymère à base de gélatine qui peut former des hydrogels puissants lorsqu’il est exposé à la lumière UV – pour former une structure microporeuse.

 

L’étude avance dans la compréhension et le développement de telles structures microporeuses, constituées de microsphères capables de protéger l'ARNm de la dégradation tout en garantissant sa délivrance sûre et efficace dans les cellules. Ces structures microporeuses sont composées de concentrations optimisées de polymère à base de gélatine afin de créer aussi un environnement favorable à la viabilité cellulaire, l'infiltration, l'adhésion, la prolifération et, surtout, le transfert de gènes.

 

La clé de l’efficacité de ces structures microporeuses réside dans leur composition et leur conception structurelle, qui permettent

la libération prolongée d’ARNm,

garantissant ainsi un impact thérapeutique continu et ciblé. Cette fonctionnalité est particulièrement essentielle dans les applications de médecine régénérative et d’ingénierie tissulaire, où la précision et l’efficacité des systèmes d’administration sont primordiales.

 

Ces travaux illustrent l’innovation continue dans le domaine de la médecine réparatrice et régénérative, ouvrant de nouvelles possibilités aux patients nécessitant une thérapie ciblée par ARNm.

 

Avec des implications qui vont bien au-delà de la délivrance d’ARNm. Les principes et techniques fondamentaux utilisés dans ces développements pourraient en effet inspirer un large éventail d’applications en ingénierie tissulaire et en médecine régénérative, allant de l’administration ciblée de médicaments à la régénération de tissus complexes.