Vous recherchez une actualité
Actualités

TRAUMA CÉRÉBRAL : Une goutte de sang et un test rapide pour le diagnostiquer

Actualité publiée il y a 2 années 1 semaine 7 heures
PLoS ONE
Une seule goutte de sang sur la languette du boitier, et le patient sait en 10 minutes s'il y a un risque de trauma léger.

C’est un test de détection rapide et précieux, qui nous est proposé par cette équipe de l’Unige (Genève) et qui permet de diagnostiquer un traumatisme cérébral diagnostiqué à partir d’une seule goutte de sang.  Et le test ne prend que 10 minutes pour détecter un traumatisme cérébral même léger chez le patient. Un dispositif présenté dans la revue PLoS ONE, qui va répondre, concrètement aux besoins des services des Urgences et des 3 millions de personnes qui s’y présentent chaque année, en Europe, en raison d’une suspicion de traumatisme cérébral léger.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La réalité, expliquent les chercheurs dans leur communiqué, c’est que 90% de ces patients, qui viennent consulter en urgence, ne présentent aucun traumatisme. Le test leur permettra donc de rentrer plus rapidement chez eux. Car actuellement, le mode diagnostique de référence est le CT Scan ou scanner, un examen pas toujours accessible, coûteux, et source de rayonnements pour le patient.

 

Le petit boitier présenté par l’équipe de l’Université de Genève qui analyse le taux de protéines dans le sang et permet, à l'aide d'une seule goutte de sang, de diagnostiquer le risque de traumatisme cérébral léger chez le patient. Les chercheurs ont d’abord identifié les protéines dont les niveaux dans le sang augmentent en cas de traumatisme cérébral en analysant puis en comparant le sang de patients victimes de traumatisme cérébral léger mais diagnostiqués négatifs, avec celui de patients ayant effectivement un traumatisme cérébral léger. Ces analyses protéomiques leur ont permis,

  • d’identifier 4 molécules indiquant la présence d'un traumatisme cérébral léger H-FABP, Interleukin-10, S100B et GFAP,
  • un biomarqueur d’absence de risque de traumatisme cérébral, le taux de H-FABP.

Enfin, l’équipe a mis au point « TBIcheck », le détecteur de traumatisme cérébral léger ou le dispositif de test qui permet de l’effectuer partout, rapidement et simplement.

 

Un test bientôt accessible en pharmacie ? L’objectif à terme serait que les usagers de santé puissent se le procurer en pharmacie voire même dans les salles de sport. Une seule goutte de sang sur la languette du boitier, et le patient sait en 10 minutes s'il y a un risque de trauma léger.

Le test devrait être commercialisé dès 2019…

Autres actualités sur le même thème