Actualités

TUMEUR CÉRÉBRALE : Vers un simple test sanguin de détection et d’évaluation

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 6 heures
Interface
Il s’agit d’une nouvelle avancée des biopsies liquides, et particulièrement adaptée et bienvenue, puisqu’elle s’applique aux tumeurs cérébrales (Visuel Adobe Stock 319612966)

Il s’agit d’une nouvelle avancée des biopsies liquides, et particulièrement adaptée et bienvenue, puisqu’elle s’applique aux tumeurs cérébrales et rapproche la perspective d’un simple test sanguin pour la détection et l'évaluation du type le plus courant de cancer au cerveau, le glioblastome (GBM). Cette équipe de biologistes et de cancérologues de l’Université de Bristol documente ici, dans la revue The Royal Society Interface, une modélisation qui, à partir des niveaux de certains biomarqueurs sanguins, permet de détecter et de suivre l’évolution de ces tumeurs cérébrales.

 

L’étude illustre également le rôle clé de la modélisation mathématique et de l’intelligence artificielle dans le développement et la mise en œuvre de la biopsie liquide à base de sang. Ici, son application est centrée sur le développement d'un test sanguin simple pour détecter les GBM et permettre un diagnostic plus précoce et des options de traitement plus efficaces et mieux personnalisées. Enfin, la recherche fait partie d'un projet plus large mené à l'Université de Bristol concernant le diagnostic des tumeurs cérébrales et qui combine la découverte de biomarqueurs, le développement de nanoparticules fluorescentes et de nouvelles techniques de test avec la modélisation informatique.

 

Ici, le modèle mathématique développé à partir de données de patients confirme l'intérêt

d'un nouveau biomarqueur prospectif du GBM, la protéine acide fibrillaire gliale (GFAP).

  • L'abaissement du niveau du biomarqueur en deçà d’un certain seuil, pourrait prédire le développement d’un GBM. Ensuite, la modélisation explore l'impact des caractéristiques de la tumeur et de certaines données spécifiques au patient sur la détection et la stratégie de traitement.

 

Le Dr Johanna Blee, auteur principal et chercheur au département d'ingénierie de l'Université de Bristol explique qu’avec d'autres données il est en effet possible de quantifier les hétérogénéités des tumeurs. Enfin, combiné avec d'autres types de diagnostics comme les scanners, le modèle de biopsie liquide peut permettre d’offrir au patient un traitement mieux personnalisé et donc plus efficace.

 

« Cette recherche va contribuer finalement au développement d'un test sanguin simple pour les tumeurs cérébrales, permettant des diagnostics plus précoces et plus détaillés ».

Autres actualités sur le même thème