Vous recherchez une actualité
Actualités

ULCÈRE de JAMBE : L’exercice aussi, en combinaison avec la compression

Actualité publiée il y a 1 année 11 mois 1 semaine
British Journal of Dermatology
La pratique d'un exercice adapté se révèle ici un bon complément à la thérapie de compression

Cette petite étude préliminaire présentée dans le British Journal of Dermatology suggère que les ulcères de jambes peuvent cicatriser plus vite avec la pratique d’un exercice adapté. Alors que près de 70% des ulcères de jambe ont une composante veineuse, donc entraînent douleur et réduction de la qualité de vie, l’exercice adapté se révèle ici un bon complément à la thérapie de compression.

 

Jusqu’à cette étude, même si l'exercice est évidemment une stratégie peu coûteuse, à faible risque lorsqu'il est adapté à l'état de santé du patient, et globalement bénéfique à la santé physique et mentale, il avait peu été envisagé chez ce groupe de patients, on en savait peu sur son innocuité et son efficacité en cas d’ulcère de jambe et sur ses bénéfices en combinaison avec la thérapie de compression.

 

 

L’étude évalue la faisabilité d'un programme d'exercices supervisés de 12 semaines combinant des exercices d'aérobie, de résistance et de flexions comme thérapie complémentaire à la compression chez 39 patients atteints d’ulcères veineux. Ces patients ont été affectés,

  • soit à l'exercice (3 séances par semaine) + compression
  • soit à porter une compression seulement.

Les participants ont été évalués au départ de l’étude puis à 12 semaines, 6 mois et 1 an sur le taux et le temps de cicatrisation, la récidive de l’ulcère et ses complications (infections, retards de cicatrisation). Les coûts d'intervention et de soins de santé ont été pris en compte. Des données qualitatives ont été recueillies pour évaluer le ressenti et les symptômes des participants. 72% des participants au groupe exercice ont assisté à toutes les séances prévues, donc le programme a bénéficié d’une bonne observance. Seuls 2 événements indésirables liés à l'exercice ont été rapportés.

 

 

L’exercice adapté réduit le temps de cicatrisation et les dépenses de soins : l’expérience montre que :

  • à 12 mois, le temps médian de cicatrisation de l'ulcère est plus faible dans le groupe exercice soit 13 semaines vs 34,7 semaines ;
  • les coûts totaux de santé (ici au NHS britannique) sont également réduits des 2 tiers, soit 813 £ pour les participants du groupe exercice vs 2.298 £ pour le groupe témoin.

 

Ces données préliminaires appuient ainsi l’intérêt de combiner un programme d’exercice adapté à la prise en charge standard de l’ulcère de jambe. L’étude montre déjà la faisabilité et la bonne observance du programme en combinaison avec la thérapie de compression. Un essai multicentrique plus large est d’ores et déjà envisagé : « après avoir prouvé qu'un tel programme est réalisable, nous allons chercher un financement pour valider ces résultats dans 7 régions du Royaume-Uni ».

Autres actualités sur le même thème