Vous recherchez une actualité
Actualités

Un PANSEMENT STEM-GEL: Des cellules souches encapsulées dans des billes d'alginate

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 2 semaines
Stem Cells Translational Medicine

Les progrès technologiques se succèdent en matière de dispositifs de pansement. Une étude toute récente montrait les bénéfices de la combinaison alginates (algues) + chitosane (crustacés), ce nouveau développement de l’université de Newscastle consiste à encapsuler des cellules souches dans de petites billes d’alginates qui peuvent ensuite être incorporées au dispositif de pansement. L’alginate « apporte » ses capacités d’absorption et hémostatiques (cicatrisation humide dirigée) et les cellules souches contribuent à a prolifération cellulaire et donc au bourgeonnement et à l’épidermisation. L’ensemble donne un pansement, stable, adapté au soin de plaies chroniques, comme l’ulcère veineux, et semble favoriser la cicatrisation.

En fait les alginates, dont les bénéfices en soin de plaies, sont non seulement bien documentés mais ont donné lieu à des classes spécifiques de pansements, offrent ici et en plus, une solution de transport et de délivrance des cellules souches sur le lit de la plaie (Voir visuel ci-contre). Le Dr Che Connon, professeur de génie tissulaire à l'Université de Newcastle explique : « les cellules souches sont entourées par un gel d'alginate qui les protège de l'environnement et permet d'assurer leur stabilité même 3 jours à température ambiante » : à 3 jours, jusqu'à 90% des cellules souches restent toujours viables et disponibles, incorporées à un pansement, ces billes d'alginates contenant des cellules souches humaines peuvent rester donc appliquées sur la plaie, pour travailler au processus de guérison.


L'alginate, un corset qui empêche la lyse : Les cellules souches mésenchymateuses dérivées du tissu adipeux ont en effet déjà démontré leur intérêt pour améliorer la cicatrisation des plaies en réduisant l'inflammation et en accélérant la fermeture de la plaie. Toutefois, jusqu'à présent, le grand défi restait dans leur stockage et leur manipulation. Les envelopper dans un gel d'alginate apparait donc comme une solution efficace et simple pour répondre notamment aux impératifs de transport, d'accès des patients et pour garantir un degré de protection face à l'environnement. L'alginate agit un peu comme un corset, qui empêche la cellule souche de se dégrader sous l'effet de la lyse ou dégradation de sa membrane, un processus qui se produit normalement lorsque ces cellules non protégées sont stockées dans leur état liquide.

Un pansement « Stem-gel » : En fin de compte, sur ce principe, il est possible d'obtenir un pansement « Stem-gel », prometteur pour de nombreuses applications. Car c'est la première technologie qui permet, en routine clinique de « mettre et maintenir les cellules souches directement sur une plaie ouverte ».