Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN COVID-19 : Des effets sur les règles ? Une grande étude est lancée

Actualité publiée il y a 1 semaine 6 jours 12 heures
BUSPH
Parmi les effets très médiatisés de la vaccination contre COVID-19, mais sur lequel il n’existe à ce jour aucune donnée scientifique, des perturbations des règles (Visuel Adobe Stock 72752373)

Parmi les effets très médiatisés de la vaccination contre COVID-19, mais sur lequel il n’existe à ce jour aucune donnée scientifique, des perturbations des règles, en général sur un petit nombre de cycles, qui se manifestent par des saignements « intermenstruels », plus ou moins abondants. Si jusque-là, aux Etats-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) n’avaient pas accordé beaucoup d’écoute à ces signalements, la décision est prise de les suivre désormais avec attention via la base de la Vaccine Safety Datalink (VSD). Par ailleurs, les National Institutes of Health (NIH) viennent de subventionner une large étude, menée à la Boston University School of Public Health (BUSPH).

 

L’objectif est bien d’évaluer l'impact possible des vaccins COVID-19 sur la menstruation chez les participantes d’une étude en cours sur la grossesse (PRESTO). 4 autres équipes de recherche sont également soutenues par le NIH pour explorer les liens possibles entre la vaccination COVID-19 et les changements menstruels.

 

Les changements du cycle rapportés, généralement de courte durée, comprennent des saignements plus abondants, un syndrome ou des saignements intermenstruels, des crampes, la réapparition de règles chez des femmes ménopausées. Une étude publiée dans le New Scientist fait ainsi état, pour le Royaume-Uni de près de 4.000 signalements à mai 2021, auprès de l’Agence britannique, de règles modifiées à la suite de la vaccination contre le COVID-19. Cependant, jusque-là, les modifications du cycle n’étant pas considérées comme des symptômes d’effets secondaires, ces signalements étaient rejetés dans l’ensemble par les agences de santé et la communauté médicale.  

Un cycle régulé par des interactions complexes entre les tissus, les cellules et les hormones

L’étude PRESTO en cours, menée auprès de femmes essayant de concevoir, suivies du désir de conception aux 6 mois de l’Enfant, prend en compte les caractéristiques menstruelles et inclut désormais des questions sur l'infection au COVID-19, la vaccination et les facteurs de stress liés à la pandémie. L’analyse des données sur le cycle menstruel recueillies pendant jusqu'à 6 cycles menstruels à partir de questionnaires en ligne va permettre de préciser l’association entre la vaccination COVID et l'irrégularité du cycle, la durée du cycle, l'intensité des saignements, la durée des saignements, les saignements intermenstruels et la douleur associée aux règles. 2 séries d'analyses sont prévues,

 

  1. une comparaison des données du cycle menstruel entre les participantes vaccinées et non vaccinées,
  2. une comparaison des données du cycle menstruel parmi les participantes vaccinées avant et après leur vaccination.

 

« L’étude est idéalement positionnée pour analyser les données sur la vaccination et le cycle menstruel et pour fournir des données essentielles à la communauté scientifique et au public sur la sécurité des vaccins », conclut le Dr Lauren Wise qui dirige l’étude PRESTO.

 

L’auteur souligne que de nombreux facteurs dont l'infection à SARS-CoV-2 et le stress lié à la maladie COVID-19 et les changements de mode de vie sont autant de facteurs de confusion possibles, pouvant provoquer des changements dans le cycle menstruel, un cycle régulé par des interactions complexes entre les tissus, les cellules et les hormones.