Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN COVID-19 : Quelle efficacité chez l’adolescent ?

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 3 jours
NEJM
L’efficacité élevée (soit 93%), de la vaccination complète chez les adolescents est ainsi confirmée contre le risque de COVID-19 symptomatique (Visuel Adobe Stock 442561893).

C’est la plus grande étude menée dans le monde réel sur l'efficacité du vaccin COVID-19 chez les adolescents. L’équipe du Clalit Research Institute (Israël) et de l'Université Harvard confirme, avec cette analyse publiée dans le New England Journal of Medicine (NEJM), l’efficacité élevée (soit 93%) de la vaccination complète chez les adolescents contre le risque de COVID-19 symptomatique.

 

Il s’agit en effet de l’analyse de l'une des plus grandes bases de données intégrées de dossiers de santé au monde et elle permet de préciser l'efficacité du vaccin Pfizer/BioNTech (BNT162B2) contre le COVID mais aussi la variante Delta du SRAS-CoV-2, chez les adolescents. C’est la plus grande évaluation évaluée par des pairs de l'efficacité d'un vaccin COVID-19 chez les adolescents dans un cadre national de vaccination de masse, en Israël. En Israël en effet, la vaccination a été largement déployée auprès des adolescents au tout début de l’émergence de la variante delta et a fourni aux équipes de recherche une occasion unique d'évaluer l'efficacité du vaccin chez les adolescents contre delta, commente l’auteur principal, le professeur Ran Balicer, directeur du Clalit Research Institute 

Une validation de précédentes données publiées

L’étude valide et complète les résultats d'un précédent essai clinique randomisé de phase III mené par Pfizer/BioNTech, concentré sur les infections symptomatiques face à des variantes non-Delta, intervenues chez 1.983 adolescents vaccinés, alors âgés de 12 ans à 15 ans.

 

Sur l’efficacité vs le variant Delta : la nouvelle étude, menée de juin à début septembre 2021, permet une évaluation plus précise de l'efficacité du vaccin car elle coïncide avec la 4è vague de COVID-19 en Israël, au cours de laquelle la variante Delta (B.1.617.2) était la souche dominante.

L’examen des données de 94.354 adolescents vaccinés, âgés de 12 à 18 ans, appariés avec 94.354 adolescents non vaccinés sur la base de critères démographiques, géographiques et liés à la santé, affectés à chaque groupe de manière dynamique en fonction de leur statut vaccinal changeant, montre que :

 

  • chez les adolescents complètement vaccinés et 7 à 21 jours après la 2è dose, le risque de COVID-19 symptomatique est réduit de 93 % vs non vaccinés ;
  • chez les adolescents complètement vaccinés et 7 à 21 jours après la 2è dose, le risque d'infection documentée est réduit de 90 % ;
  • dans la période précédant immédiatement la deuxième dose (jours 14-20 après la première dose), l'efficacité du vaccin est déjà substantielle, réduisant le risque de COVID-19 symptomatique de 57% et le risque d'infection documentée de 59 %.

 

 « Ces données constituent un argument solide en faveur de l'option vaccination, en particulier dans les pays où le virus est actuellement répandu et où les jeunes restent réticents ».