Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VACCIN COVID et CONCEPTION : Pas d’augmentation du risque de fausse-couche

Actualité publiée il y a 7 mois 1 semaine 6 jours
Human Reproduction
La vaccination contre le COVID chez les partenaires féminines augmente-t-elle le risque de fausse couche en cas de grossesse ? (Visuel Adobe Stock 230079059)

La vaccination contre le COVID chez les partenaires féminines augmente-t-elle le risque de fausse couche en cas de grossesse ? Cette étude, la première à évaluer prospectivement la relation entre la vaccination chez les deux partenaires contre le COVID-19 et avant la conception, et l’incidence des fausses-couches, aboutit à un résultat encourageant :  un risque légèrement plus faible de fausse-couche chez les partenaires vaccinés avant la conception. Ces données, publiées dans la revue Human Reproduction, révèlent un taux de fausse-couche avec la vaccination finalement comparable à celui de femmes ayant conçu avant la pandémie.

 

Plusieurs études ont montré que les vaccins COVID n’entraînent pas d’infertilité ou de complications de grossesse telles que la fausse-couche, que la prématurité en période pandémique était plutôt liée à des mesures de précaution prises par des cliniciens, pourtant encore aujourd’hui, nombreuses sont les jeunes couples qui se méfient encore des effets indésirables du vaccin sur la grossesse.

 

L’étude menée par des chercheurs de la Boston University School of Public Health (BUSPH) apporte une photographie plus juste de la sécurité des vaccins COVID pour les partenaires qui envisagent la conception. C’est la première à évaluer le risque de fausse couche précoce, soit à moins de 8 semaines de grossesse, après une vaccination contre le COVID ainsi que la première à évaluer le lien entre ce risque de fausse-couche et la vaccination du partenaire masculin.

 

Précisément, l’étude a porté sur les données sur la vaccination contre le COVID et les fausses couches chez les participants féminins et masculins de la cohorte PRESTO qui suit les couples du projet de conception et jusqu'à 6 mois après l'accouchement. 1.815 participantes ont ainsi été suivies de décembre 2020 à novembre 2022.

 

  • 75 % avaient reçu au moins 1 dose d’un vaccin COVID au moment où elles sont tombées enceintes ;
  • près d’un quart des grossesses ont abouti à une fausse couche ;
  • 75 % des fausses couches se sont produites de manière précoce, soit avant 8 semaines de grossesse ;
  • aucune augmentation du risque n’est relevée avec la vaccination, avant la conception, de l’un ou des 2 partenaires ;

  • le risque de fausse couche est de 27 % chez les participantes non vaccinées ;
  • le risque de fausse couche est de 24 % chez les participantes ayant reçu 1 dose du vaccin avant la conception ;
  • de 24 %  parmi celles qui avaient terminé un schéma à 2 doses avant la conception ;
  • de 22 % parmi celles qui avaient reçu un rappel (3è dose) avant la conception ;
  • de 20 % parmi celles qui n’avaient reçu qu’1 seule dose d’un schéma vaccinal à 2 doses avant la conception.

 

L’analyse conclut ainsi à l’absence d’augmentation du risque de fausse-couche précoce avec la vaccination, avant la conception, de l’un ou des 2 partenaires. L'auteur principal, Jennifer Yland, chercheur en épidémiologie à la BUSPH conclut : « Le taux de fausse couche parmi les personnes vaccinées s’avère non seulement comparable à celui des participantes qui ont conçu avant la pandémie, mais notre analyse identifie même une légère réduction du risque de fausse couche avec les différents schémas de vaccination, préconception ».