Actualités

VACCIN COVID : Sur l’efficacité d’un 3è rappel

Actualité publiée il y a 8 mois 1 semaine 1 jour
Science
Un 3è rappel vaccinal vs COVID-19 augmente bien, de manière significative, les réponses en anticorps (Visuel Adobe Stock 392019081)

Un 3è rappel vaccinal COVID-19 augmente bien, de manière significative, les réponses en anticorps. Son efficacité élevée est ici démontrée par une équipe de scientifiques des National Institutes of Health (NIH) qui teste ce 3è rappel (Moderna (ARNm-1273) + une version légèrement modifiée du vaccin) chez des macaques rhésus. Ces travaux, publiés dans la revue Science confirment la protection élevée conférée par ce rappel contre les variantes en circulation.

 

Cette 3è injection de rappel du vaccin ARNm-1273 COVID-19 administrée aux macaques rhésus environ 6 mois après le schéma vaccinal primaire (à 2 doses) permet d’augmenter considérablement les niveaux d'anticorps neutralisants contre toutes les variantes connues du SRAS-CoV-2, des variantes actuellement préoccupantes dans de nombreux pays, concluent ici les chercheurs.

Des réponses accrues en anticorps neutralisants, stables pendant au moins 8 semaines

L’étude, menée par des chercheurs issus du Vaccine Research Center, qui fait partie du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID/NIH), de l'Université Emory, de Bioqual, Inc., de Moderna, Inc. et de l'Université Johns Hopkins, il y a 6 mois lors de l’émergence aux États-Unis de la variante Bêta s’est concentrée alors sur la variante qui montrait la plus grande capacité à résister à la vaccination. Delta est devenue ensuite la variante virale dominante ; cependant, en raison de sa transmissibilité élevée, la variante n’a qu'une capacité intermédiaire à résister à la neutralisation, précisent les chercheurs.

 

Un rappel « légèrement » modifié : Les chercheurs ont également développé et testent ici une version légèrement modifiée du vaccin Moderna, pour mieux cibler la variante bêta. Mais l’étude conclut à une capacité équivalente de cette nouvelle version, vs le vaccin à ARNm-1273 développé pour cibler la souche d’origine, à stimuler les réponses anticorps et à protéger.

 

Une immunité plus durable après ce 3è rappel ? Ces réponses accrues, après cette 3è injection, apparaissent bien supérieures à celles obtenues en réponse à la vaccination « primaire » et

« correspondent à une protection de haut niveau »,

écrivent les scientifiques, qui limite considérablement le risque de réplication du virus dans les poumons et le nez. Ces données suggèrent que ce rappel induit une forte mémoire immunitaire qui va permettre une immunité plus durable.

 

Un rappel avec le vaccin ARNm-1273 peut donc bien améliorer la durée et la puissance de la protection contre l'infection des voies respiratoires supérieures et inférieures par l'une des variantes du SRAS-CoV-2 en circulation, y compris Delta. Leurs résultats soutiennent le rappel du vaccin chez les personnes âgées, les personnes ayant des problèmes de santé préexistants, les personnes à risque élevé

 

dont celles qui ont mal répondu à la primovaccination.