Actualités

VIH: Aux US, les HSH se mettent au dépistage annuel

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 5 jours
MMWR

Les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) restent le groupe de population à risque le plus élevé d’infection à VIH. Aux Etats-Unis, les Centers for Disease Control (CDC) ont naturellement publié des recommandations claires à destination des HSH sexuellement actifs, dont un test a minima annuel. L’objectif est bien évidemment de favoriser la détection précoce de l'infection et de prévenir la transmission. Cette large étude menée au niveau fédéral (21 états) et publiée dans le Morbidity and Mortality Weekly Report, apporte des preuves de progression du dépistage du VIH chez les HSH mais rappelle la nécessité de poursuivre les interventions pour promouvoir encore ce test annuel. Des données et un exemple à suivre.

En 2014, 81% des diagnostics d'infection à VIH aux Etats-Unis concernent des hommes adultes et adolescents, et 83% de ces infections sont attribuables à un rapport homosexuel. Depuis 2006, les CDC recommandent aux HSH un dépistage du VIH a minima annuel. Plusieurs initiatives et stratégies ont tenté d'élargir ce dépistage du VIH chez les HSH. Les chercheurs des CDC ont donc souhaité en évaluer l'efficacité. Leur analyse de données recueillies de 21 Etats, révèle en effet, un taux croissant de HSH testés négatifs au VIH au cours des 12 mois précédant le diagnostic : de 48% en 2007, ce taux atteint 56% en 2013. Des données qui suggèrent une tendance à la hausse du test VIH, donc un diagnostic plus précoce chez ce groupe de personnes particulièrement à risque.


Précisément, dans ces 21 états,

· le nombre de HSH, âgés ≥ 13 ans vivant avec une infection à VIH et diagnostiqués atteint 16.788 en 2007 et 15.951 en 2013

· 51% de ces HSM avaient déjà « une histoire » de test(s) en 2007. C'est le cas de 69% en 2013.

· Toujours parmi ces HSH, le taux de précédent test négatif du VIH augmente de manière significative de 70% en 2007 à 74% en 2013. Cette augmentation du recours au dépistage est constatée quelle que soit l'ethnie.

· Par groupe d'âge, ces augmentations sont significatives chez tous les groupes d'âge, sauf chez les HSH âgés de 55 ans et plus.

· Parmi le HSH documentés avec une date connue de test, le taux de test négatif du VIH avant diagnostic, est de 30% en 2007 et augmente à 47% en 2013,

· Et ce même taux passe de 48% en 2007 à 56% en 2013, pour les HSH ayant eu un test négatif dans les 12 mois précédant leur diagnostic.

Ainsi, un pourcentage croissant de HSH diagnostiqués avec le VIH ont été testés avant leur diagnostic. Des résultats qui indiquent que ces stratégies et programmes peuvent être efficaces, encouragent à un dépistage toujours plus large chaque année et surtout à multiplier les actions d'information et d'incitation chez ce groupe à risque élevé.

Autres actualités sur le même thème