Vous recherchez une actualité
Actualités

VISION: Et si les cannabinoïdes pouvaient contribuer à l'améliorer?

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 2 semaines
eLife

En révélant comment les cannabinoïdes, les agents actifs du cannabis, peuvent affecter la vision, ces chercheurs de l’Institut neurologique de Montréal, suggèrent une éventuelle nouvelle indication du cannabis médical? Car contrairement à toute attente, ou idée reçue, l’activation de la signalisation des cannabinoïdes accroît l’activité des cellules de la rétine et donc améliore la vision. Ces premières données, obtenues sur le têtard, sont trop précoces pour tirer des conclusions chez l’Homme, cependant, les cannabinoïdes pourrait avoir le même effet sur l’œil humain. Les auteurs signalent qu’« il existe déjà dans la littérature scientifique, des observations empiriques selon lesquelles l’ingestion de cannabis a amélioré la vision nocturne de pêcheurs jamaïcains et marocains ».

Selon les conclusions de précédentes études, les cannabinoïdes -ou le cannabis-avaient plutôt pour effet de réduire la neurotransmission, et non de l'accroître. Cependant les scientifiques ont testé et re-testé la réaction de têtards, exposés à des niveaux élevés de cannabinoïdes exogènes (consommés) ou endogènes (produits naturellement par l'organisme). Et chaque fois, l'exposition aux cannabinoïdes accroît l'activité des cellules ganglionnaires de leur rétine, les cellules mêmes qui transmettent les données de vision, de l'œil au cerveau. Le Dr Ed Ruthazer, professeur de neurologie et de neurochirurgie à l'Institut neurologique de Montréal de l'Université McGill, et auteur principal de l'article commente cette découverte : « Dès lors, nous devions comprendre le processus sous-jacent. La première réaction a été de faire fi de nos observations. Mais l'effet était si fort que nous savions qu'il s'agissait de quelque chose d'important. » Une classe de récepteurs cannabinoïdes, les CB1R -déjà connus comme pouvant contribuer à la suralimentation- joue un rôle dans la suppression du transport du chlorure dans les cellules ganglionnaires de la rétine (CGR). Lorsque ces récepteurs sont activés, les taux de chlorure diminuent, ce qui entraîne une hyperpolarisation de la cellule (en vert sur visuel ci-contre) et la rend capable de décharges à des fréquences plus élevées quand elle est stimulée. Ce processus explique que les têtards, exposés à aux cannabinoïdes, parviennent à mieux voir en dépit d'une faible luminosité que lorsqu'ils n'ont pas été exposés aux cannabinoïdes.


Les cannabinoïdes auront-ils le même effet sur l'œil humain ? Il est trop tôt pour l'affirmer, cependant les auteurs font référence à des études d'observation selon lesquelles l'ingestion de cannabis aurait amélioré la vision nocturne de pêcheurs jamaïcains et marocains. Il reste donc à confirmer la présence de mécanismes similaires dans les yeux de mammifères. Les prochaines étapes sont donc des études in vivo, sur la rétine de souris, et in vitro dans des cultures de cellules de rétine humaine.

Autres actualités sur le même thème