Dossiers

Aide à l’adaptation cognitive de la personne âgée

Article publiée dans santé log Soins à domicile n° 82 le 15-07-2021

Apprendre : pour chacun d’entre nous, apprendre nous ramène à l’enfance.

Apprendre : pour chacun d’entre nous, apprendre nous ramène à l’enfance.

Retenir ses leçons, la table de multiplication, une poésie ou les grandes dates de l’histoire de France, l’apprentissage à l’enfance qui passe par l’école nous amène progressivement à la connaissance du monde qui nous entoure et à l’autonomie.

A l’âge adulte, cet apprentissage se poursuit, avec la formation à la pratique d’un métier, la construction d’une famille, l’intégration au groupe et à la société. Pour survivre et s’adapter dans un monde qui bouge, il a fallu « se mettre » aussi aux nouvelles technologies qui participent aujourd’hui à notre fonctionnement quotidien. Nous voici alors tout à fait ou presque autonome.

Mais l’âge est venu et le monde continue à évoluer.

Être âgé ne signifie pas que l’apprentissage a disparu. Il convient de rester autonome et si la mémoire fonctionne plus difficilement, il faut poursuivre l’apprentissage.

« Conserver cette capacité à apprendre d'autrui ou d'un événement et rester en mesure d'évoluer. Être capable de s'adapter à un changement, d’entrer en résilience et de transmettre un savoir ».

Apprendre le prénom de la nouvelle auxiliaire de vie, apprendre à reconnaitre le nouveau packaging de la boite de lait, apprendre à se servir de la nouvelle télécommande de la télévision ….

Apprendre n’a plus les mêmes objectifs, les mêmes fonctions mais tout au long de la vie, l’être humain apprend. Toujours pour maintenir son autonomie.

La soif d’apprendre ne s’éteint pas avec l’âge, et l’Aidant et le Soignant doivent rester en soutien pour préserver au mieux cognition et autonomie chez la personne aidée.

Pour continuer à lire ce dossier, vous devez être identifié :

Je souhaite créer gratuitement mon compte

Créer votre compte gratuitement

Et accédez sans limite à
plus de 600 dossiers