Vous recherchez un dossier
Dossiers

Brûlures superficielles et prise en charge (1/10)

Article publiée dans santé log Soins à domicile n° 44 le 16-05-2015

Épidémiologie

Les brûlures cutanées restent aujourd’hui un motif fréquent de consultation. Il s’agit majoritairement de brûlures superficielles et peu étendues, pouvant donc bénéficier d’une prise en charge en ambulatoire, en particulier à domicile par l’Infirmière, après une évaluation médicale initiale. Les enjeux de prise en charge sont multiples, notamment la douleur, motif principal de consultation,

et enfin le risque infectieux qui peut perturber fortement la cicatrisation.

En effet, une étude récente montrait que jusqu’à 20% des patients brûlés étaient limités dans leurs mouvements, parfois jusqu’à 5 ans après leur accident. Et un patient sur sept, traité pour une brûlure superficielle, se plaignait de problèmes persistants concernant l’aspect de ses cicatrices.

La prise en charge en ambulatoire des brûlures superficielles est encadrée par de recommandations de la société française de l’étude et du traitement des brûlures (SFETB) datant de 1992 et 2005, et par des recommandations de l’European Burns Association (EBA) de 2011, actualisées en 2013.

en tenant compte de la littérature récente, en particulier de 2 méta-analyses publiées par Cochrane fin 2013, sur l’usage de la sulfadiazine d’argent en topique et sur l’antibioprophylaxie des brûlures.

Une prise en charge initiale adéquate, encadrée si besoin par un avis spécialisé au moindre doute, permet de réduire les séquelles potentielles liées aux brûlures cutanées.

Pour continuer à lire ce dossier, vous devez être identifié :

Je souhaite créer gratuitement mon compte

Créer votre compte gratuitement

Et accédez sans limite à
plus de 600 dossiers