Vous recherchez un dossier
Dossiers

Plaies et toxicomanie - Spécificités des soins de plaies liées aux sites d'injection (1/4)

Article publiée dans santé log Soins à domicile n° 56 le 12-05-2017

Epidémiologie

 sad56_dossier_12.jpg

La toxicomanie constitue un problème de santé publique en France notamment en raison de sa responsabilité dans la transmission du VIH, de l’hépatite B et de l’hépatite C. Elle engendre des complications cutanées qui concernent tous les usagers de drogue à un moment de leur consommation.Suite à l’avènement des Traitements Substitutifs aux Opiacés (TSO) en 1995 et de l’épidémie mondiale de VIH, l'injection par voie intraveineuse est devenue impopulaire auprès des consommateurs. Pourtant, même si le sniff et l’inhalation restent le mode d’administration le plus fréquent, l'injection de cocaïne, d'amphétamines, ou de buprénorphine (un TSO détourné de son usage) devient de plus en plus fréquente chez les jeunes.

Cette méthode de consommation reste très recherchée du fait de l’effet « flash » qui entretient l’addiction. Injecter par voie intraveineuse un produit non stérile et coupé avec différents produits, expose au risque infectieux. Toutes les phases de préparation, tous les gestes qui précèdent et accompagnent l’injection peuvent, lorsqu’ils sont effectués sans précaution ni asepsie, augmenter ce risque.L’injection intraveineuse est la plus fréquente dans les bras, mais elle se pratique aussi dans les membres inférieurs, le cou ou même certaines zones plus dangereuses comme la langue ou le pénis.

Tout usager injecteur est à risque de complications infectieuses graves, et surtout d’abcès et de plaies chroniques. Dans ce contexte, la formation des professionnels de santé à ce type de population et de plaies, permet d’améliorer leur pronostic, de mieux prendre en charge les soins de ces plaies spécifiques et de prévenir les récidives.

CL

Pour continuer à lire ce dossier, vous devez être identifié :

Je souhaite créer gratuitement mon compte

Créer votre compte gratuitement

Et accédez sans limite à
plus de 600 dossiers