36201 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

PARKINSON: On sait produire des neurones dopaminergiques de qualité


Actualité publiée le 03-11-2016
Cell Stem Cell

Traiter les cellules souches embryonnaires à partir desquelles seront cultivés les neurones dopaminergiques destinés à la greffe, réparer les neurones dopaminergiques défectueux de manière à leur permettre de produire à nouveau et normalement de la dopamine, voire ralentir ou réduire le vieillissement pour protéger nos cellules cérébrales de la maladie de Parkinson, de multiples pistes sont suivies par des équipes de recherche pour pallier à la déficience de neurones dopaminergiques dans la maladie de Parkinson. Cette équipe de l’Université de Lund qui retrace précisément le processus de différenciation d’une cellule souche à un neurone dopaminergique « de qualité » et identifie ce faisant un ensemble spécifique de marqueurs en corrélation avec ce standard de qualité. La recherche met presque la transplantation de cellules souches chez les patients atteints de la maladie de Parkinson à portée de pratique clinique.

Car, pour toutes les équipes qui cherchent à réparer le système dopaminergique, le défi reste de parvenir à contrôler avec précision les cellules souches en laboratoire de manière à obtenir des neurones dopaminergiques dérivés de ces mêmes cellules souches, similaires et non de qualité variable au moment de la transplantation.

Les chercheurs de Lund et de l'Institut Karolinska décryptent, dans une première étude, le chemin d'une cellule souche à un neurone dopaminergique et identifient un ensemble spécifique de marqueurs en corrélation avec un rendement dopaminergique élevé et une fonction optimale du greffon après transplantation dans des modèles animaux de la maladie de Parkinson.  

La deuxième étude jette un nouvel éclairage sur la façon dont les neurones dopaminergiques sont formés au cours du développement, et ce qui les différencie des autres neurones.

 

Produire des neurones dopaminergiques de haute qualité : ensemble, ces nouvelles données permettent de mettre au point un processus de différenciation simplifié, reproductible et adapté à une utilisation clinique, qui aboutit à des populations de neurones dopaminergiques de haute qualité. 2 études décrites comme une percée dans le traitement de la maladie de Parkinson, car elles « propulsent la thérapie par cellules souches au niveau de la pratique clinique ». Au point d’espérer que les premières transplantations puissent s’opérer d’ici quelques années, seulement.

Source: Cell Stem Cell 27 October 2016

DOI: 10.​1016/​j.​stem.​2016.​09.​004 Predictive Markers Guide Differentiation to Improve Graft Outcome in Clinical Translation of hESC-Based Therapy for Parkinson's Disease

DOI: 10.​1016/​j.​stem.​2016.​10.​003 Single-Cell Analysis Reveals a Close Relationship between Differentiating Dopamine and Subthalamic Nucleus Neuronal Lineages

Plus de 100 études sur Parkinson

Lire aussi: PARKINSON: Et si on pouvait changer les neurones défectueux?

PARKINSON: Ralentir le vieillissement pour protéger les neurones à dopamine

PARKINSON: Avancée prometteuse des thérapies par cellules souches -

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée hier
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée hier
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée hier
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée hier
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 2 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 2 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 2 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 3 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 3 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 3 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 5 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 4 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 7 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 8 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 10 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 7 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 4 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 4 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 4 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 5 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 5 jours
DYSTROPHIE et MYOPATHIE : Découverte d'un gène clé de régénération musculaire
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAGISME : Lorsque l’ADN est touché, aujourd’hui ça se voit
Actualité publiée il y a 7 jours
ASPIRINE : Éviter le risque de saignement chez les plus âgés
Actualité publiée il y a 8 jours
SYNDROME de SJÖGREN : L’infection bactérienne qui augmente le risque
Actualité publiée il y a 8 jours
SOMMEIL : Apnée et insomnie mènent à la neurasthénie
Actualité publiée il y a 8 jours
Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL : Elle ne dure que 2 ans
Actualité publiée il y a 9 jours
SANTÉ PUBLIQUE : Le surpoids aussi dangereux que l’obésité
Actualité publiée il y a 9 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques