Vous recherchez une actualité
Actualités

2019-nCoV : Quels risques en cas de grossesse ?

Actualité publiée il y a 1 semaine 5 jours 11 heures
The Lancet
Quel risque spécifique de complications, durant la grossesse, associé à l’infection avec le nouveau coronavirus ?

Alors que le GISAID confirme, au 10 février 2020, plus de 40.500 cas d’infection au nouveau coronavirus 2019-nCoV et 910 décès, soit environ 3.000 cas supplémentaires par rapport au dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) du 9 février (37 500 cas confirmés et 813 décès), que l’épidémie poursuit sa progression, les scientifiques abordent peu à peu de nouvelles questions et de nouveaux enjeux, soucieux de protéger au mieux les populations. Ces chercheurs de l’IRD et de l’Université d’Aix-Marseille s’interrogent ici, dans le Lancet, sur le risque spécifique de complications, durant la grossesse, associé à l’infection avec le nouveau coronavirus.

 

On sait aujourd’hui que 2019-nCoV est relativement proche des deux autres coronavirus responsables du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) et du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). De la même manière que pour la recherche de médicaments permettant d’endiguer l’épidémie de pneumonie liée à 201-nCoV, les chercheurs évaluent,contre le nouveau virus, les molécules qui ont fait leurs preuves contre le SRAS et le MERS, ici, les chercheurs reprennent les données concernant les complications materno-fœtales documentées avec ces deux virus, durant la grossesse.

Les coronavirus ont le potentiel d'entraîner des effets indésirables graves pour la mère et/ou l’enfant

 

SRAS-CoV : une étude menée auprès de 12 femmes enceintes infectées par le SRAS-CoV pendant la pandémie de 2002-2003 montre que :

  • 4 (57%) des 7 femmes ont fait une fausse couche au cours de leur premier trimestre de grossesse ;
  • chez 2 (40%) (des 5) femmes, le bébé a présenté un retard de croissance fœtale ;
  • 4 (80%) (des 5) femmes ont accouché prématurément (une spontanément et 3 par accouchement induit en raison de l’état maternel) ;
  • 3 (25%) femmes sont décédées pendant leur grossesse.

 

 

MERS-CoV: une autre étude menée auprès de 11 femmes enceintes infectées par le MERS-CoV, montre que :

  • 10 (91%) ont présenté des résultats défavorables ;
  • 6 (55%) des nouveau-nés ont dû être admis en unité de soins intensifs (USIN) ;
  • 3 (27%) nouveau-nés sont décédés ;
  • 2 nouveau-nés ont mis au monde prématurément en raison d’une insuffisance respiratoire maternelle sévère.

 

Prenant en compte ces données et considérant que le 2019-nCoV présente un potentiel pathogène similaire à celui du SRAS-CoV et du MERS-CoV, les auteurs concluent que les femmes enceintes en cas d’infection au nouveau coronavirus encourent un risque accru de complications. Or, il n'y a aucun signe clinique spécifique précédant ces complications graves.

 

Compte-tenu du manque actuel de données sur les conséquences d'une infection au 2019-nCoV pendant la grossesse, les auteurs recommandent

le dépistage systématique de toute infection suspectée au 2019-nCoV pendant la grossesse.

Et, bien sûr en cas d’infection confirmée, un suivi prolongé pour la mère et son bébé.