Actualités

ACTIVITÉ et LONGÉVITÉ : Le mantra des 10.000 pas n’est pas toujours exact

Actualité publiée il y a 2 mois 6 jours 7 heures
The Lancet Public Health
Cette méta-analyse précise le nombre de pas quotidien "optimal" en fonction de l’âge (Fotolia 17980332).

Dans 90% des cas, marcher suffit à respecter les recommandations d’exercice. Mais faut-il faire 5.000, 10.000 ou 12.000 pas par jour pour avoir pratiqué l’activité quotidienne recommandée pour préserver sa santé ? Cette méta-analyse de 15 études, menée à l’University of Massachusetts Amherst, précise, dans le Lancet Public Health, le nombre de pas quotidien "optimal" en fonction de l’âge.

 

Et ce nombre est inférieur aux 10.000 souvent avancés, pour les personnes plus âgées, précise l’auteur principal, Amanda Paluch, professeur de sciences de la santé à l’UMass Amherst, a dirigé ce consortium international nommé « Steps for Health Collaborative ».

Alors quel est le nombre de pas par jour optimal pour la santé ?

Cette analyse de 15 études a porté sur les données d’un total près de 50.000 participants sur 4 continents vise à délivrer un message de santé publique fondé sur des preuves concernant les avantages de l'activité physique. Le mantra souvent répété des 10.000 pas par jour n’est pas toujours exact ou étayé par des preuves. Ici, les chercheurs ont regroupé les participants en 4 niveaux d’activité : 3.500 pas par jour ; 5.800 ; 7.800 ; 10.900 pas par jour. Cette large analyse révèle que :

 

  • pour les adultes de 60 ans et plus, le risque de décès prématuré se stabilise à environ 6.000 à 8.000 pas par jour, ce qui signifie en clair que faire plus de pas par jour n'apporte aucun avantage supplémentaire au moins en termes de longévité ;
  • chez les adultes de moins de 60 ans, le risque de décès prématuré se stabilise à environ 8.000 à 10.000 pas par jour ;
  • parmi les trois groupes les plus actifs qui faisaient plus de pas par jour, le risque de décès est réduit de 40 à 53 % par rapport celui du groupe qui faisait moins de pas ;
  • il existe une réduction progressive du risque au fur et à mesure que le nombre de pas quotidien augmente, mais jusqu’à ces seuils spécifiques aux tranches d’âge ;
  • aucune association définitive n’est identifiée avec la vitesse de marche, au-delà du nombre total de pas par jour. En d’autres termes si le rythme de la marche est un marqueur de santé, seul le nombre de pas semble associé au risque de décès.

 

Des données en ligne avec les conclusions d’une précédente étude de la même équipe, publiée en septembre dernier dans le JAMA Network Open, qui révélait que marcher au moins 7.000 pas par jour réduit le risque de décès chez les personnes d'âge moyen.

 

Les directives de pratique de l’activité physique recommandent au moins 150 minutes d'activité physique aérobique d'intensité modérée chaque semaine. Les chercheurs du consortium Steps for Health Collaborative veulent pouvoir traduire ces recommandations pour des activités simples et courantes, comme la marche. L’analyse conclut que le bénéfice en termes de risque de mortalité se stabilise autour de 6 à 8.000 pour les personnes âgées et de 8 à 10.000 pour les jeunes adultes.