Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ADIPOSITÉ : Des dérivés du menthol efficaces contre la graisse et l’inflammation

Actualité publiée il y a 1 mois 2 jours 8 heures
Immunology
Ce sont de nouveaux composés puissants -après l’arrivée des agonistes des GLP-1- qui vont permettre de combattre la graisse et l’inflammation (Visuel Adobe Stock 22739312)

Ce sont de nouveaux composés puissants -après l’arrivée des agonistes des GLP-1- qui vont permettre de combattre la graisse et l’inflammation. Ces scientifiques de l’Université des sciences de Tokyo documentent ici, dans la revue Immunology, des esters menthyliques synthétiques (dérivés d'acides aminés du menthol) dotés d'activités anti-inflammatoires et anti-obésité extrêmement puissantes. Ces travaux laissent espérer une nouvelle option efficace pour répondre aux comorbidités croissantes de l'obésité mais aussi aux maladies inflammatoires.

 

Ces esters menthyliques de valine (MV) et d'isoleucine (MI) sont des molécules aux multiples facettes dotées d'activités anti-inflammatoires et anti-obésité renforcées. La découverte des effets puissants de ces molécules pourrait inspirer de nouvelles classes de médicaments thérapeutiques pour traiter un large éventail de troubles métaboliques, souligne l’un des auteurs principaux, Gen-ichiro Arimura, professeur de biologie à l'Université de Tokyo.

 

La recherche témoigne de l'intérêt croissant pour les dérivés modifiés de produits naturels aux propriétés thérapeutiques. Le menthol fait partie de ces compisés naturels, c’est un alcool monoterpénique cyclique présent dans de nombreuses plantes, en particulier dans la famille des menthes – dont la menthe poivrée et la menthe verte. C'est aussi un ingrédient courant que l'on retrouve déjà dans une large gamme de confiseries, de chewing-gums et de produits de soins bucco-dentaires. Enfin, la valeur médicinale du menthol est bien documentée, avec ses effets analgésiques, anti-inflammatoires et anticancéreux.

L'intérêt croissant pour les dérivés modifiés de produits naturels aux propriétés thérapeutiques

L’étude décrit le développement et les propriétés des esters menthyliques de valine (MV) et d'isoleucine (MI), qui sont dérivés du menthol, transformés par les chercheurs via le remplacement du groupe hydroxyle (OH) par de la valine et de l'isoleucine, respectivement. Les propriétés de ces esters ont ensuite été évaluées in vitro, sur des lignées cellulaires. Des expériences ont également été menées, in vivo, chez des souris modèles de maladies métaboliques et inflammatoires. Les profils anti-inflammatoires exceptionnels de MV et MI ont été évalués via les niveaux de transcription du facteur de nécrose tumorale α (Tnf) dans les cellules macrophages Enfin, l’équipe identifie 18 gènes impliqués dans les réponses inflammatoires et immunitaires supprimés par ces composés.

 

Quel mécanisme d’action ? L’équipe montre que ces esters menthyliques régulent positivement un gène « anti-inflammatoire » LXR et le gène Scd1, qui joue un rôle central dans le métabolisme lipidique. Ces mécanismes suggèrent que ces esters menthyliques possèdent bien des propriétés anti-obésité, ce qui est également démontré in vitro sur des adipocytes, et in vivo, chez la souris modèle d’obésité.

 

Des avantages uniques par rapport à d’autres molécules anti-inflammatoires ou anti-obésité :  ces mécanismes d’action spécifiques, qui expliquent ce double effet anti-inflammatoire et anti-obésité, les distinguent des autres composés et peuvent les rendre particulièrement efficaces pour lutter à la fois contre les affections inflammatoires et les troubles métaboliques.

 

En conclusion, la recherche souligne le potentiel des molécules à multiples facettes dérivées de substances naturelles. Plus directement, ces travaux marquent une étape vers des composés thérapeutiques permettant de proposer aux patients une nouvelle option thérapeutique contre l'obésité et les maladies inflammatoires.

Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème