Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT MATERNEL: Vacciner la mère c'est comme vacciner bébé ?

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 4 jours
Journal of Immunology

Le lait maternel ? Il permet de vacciner les bébés, sans les vacciner, titre le communiqué de cette équipe de l’Université de Californie – Riverside. Cette étude qui revient sur la contribution précieuse voire indispensable du lait maternel à l’immunité des bébés, dévoile cependant un nouveau mécanisme: au-delà du transfert d’anticorps via le lait maternel, de la mère à l’enfant, le bébé fait des copies des cellules immunitaires maternelles qu’il vient d’acquérir, également via l’allaitement. De là, il n’y a qu’un pas : on pourrait vacciner bébé en « stimulant » la vaccination chez la mère, juste avant la conception.

Les scientifiques ont compris depuis longtemps que le lait maternel confère une protection immunitaire contre certains agents infectieux par le transfert d'anticorps, c'est le processus d'immunité passive. Mais le lait maternel contribue également au développement du système immunitaire propre du bébé par immunité apprise de la mère. Cette éducation maternelle immunitaire consiste à éduquer les cellules du bébé à attaquer les mêmes agents pathogènes auxquels la mère a été exposée.


La recherche menée à ce stade sur la souris, montre qu'en vaccinant la mère on peut, grâce à l'allaitement transmettre en quelque sorte cette vaccination à l'enfant. Ici, les chercheurs démontrent ici qu'en vaccinant les souris femelles contre la tuberculose, la vaccination de la mère, qui finit par allaiter ses bébés permet d'améliorer leur immunité infantile contre la tuberculose. C'est donc une autre méthode qui pourrait favoriser le développement de l'immunité des bébés, explique le Dr Ameae Walker, professeur de sciences biomédicales à l'Université de Californie – Riverside, auteur principal de l'étude : en favorisant la copie des cellules immunitaires maternelles chez le bébé.

Un nouveau paradigme pour la vaccination du nouveau-né : une alternative d'autant plus intéressante que certains vaccins ne fonctionnent pas très bien chez certains nouveau-nés ou peuvent entraîner des effets indésirables. Vacciner maman ou stimuler sa vaccination peu avant qu'elle ne tombe enceinte, pourrait permettre de protéger le bébé dès ses premiers jours de vie grâce au transfert des cellules immunitaires pendant l'allaitement.

« C'est comme vacciner le bébé sans le vacciner effectivement. Mais parfois plus efficacement. Nos travaux montrent (sur la souris) que l'immunité contre la tuberculose est beaucoup plus efficace lorsqu'elle est acquise par le lait que par vaccination directe du bébé. Bien sûr, des essais cliniques devront encore être menés pour vérifier la même efficacité chez l'homme ».

Tout reste évidemment « à doser », précisent les auteurs et tout dépend du nombre de cellules qui passent de la mère et de l'exposition de la mère à l'infection ou à la vaccination.

Autres actualités sur le même thème