Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ANTIBIORÉSISTANCE : Des gènes de résistance qui flottent dans les nuages

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 6 jours
Science of The Total Environment
L'atmosphère est une voie de dissémination à grande échelle pour les bactéries porteuses de gènes de résistance aux antibiotiques (Visuel Adobe Stock 558621236)

Ces scientifiques de l’Université de Laval et de l'Université Clermont Auvergne (UCA) viennent de découvrir des gènes de résistance aux antibiotiques dans les nuages, suggérant ainsi que l'atmosphère est une voie de dissémination à grande échelle pour les bactéries porteuses de gènes de résistance aux antibiotiques. L’étude, publiée dans la revue Science of The Total Environment, décrypte comment les bactéries sont aérosolisées par le vent ou par les activités humaines, et peuvent ainsi remonter dans l'atmosphère et se retrouver …flottant dans les nuages

 

« Il s'agit de la première étude qui démontre que les nuages abritent et transportent des gènes de résistance à des concentrations comparables à d'autres milieux naturels », explique Florent Rossi, auteur principal et chercheur à l'Université de Laval.

 

L’étude a échantillonné des nuages au sommet du Puy de Dôme, à 12 reprises et sur 2 ans en utilisant des « aspirateurs » à haut débit. L'analyse révèle que ces échantillons contenaient environ 8.000 bactéries par millilitre d'eau de nuage, en moyenne, avec cependant des concentrations variables de 330 à plus de 30.000 bactéries par millilitre d'eau de nuage.

Entre 5% et 50% de ces bactéries pourraient être vivantes et potentiellement actives.

L’équipe a pu également mesurer la concentration de 29 sous-types de gènes de résistance aux antibiotiques transportés dans les masses d'air atmosphérique. Les nuages contenaient en moyenne 20.800 copies de gènes de résistance aux antibiotiques par millilitre d'eau de nuage.

 

Des signatures génétiques uniques, selon les types de nuages : l’analyse révèle également que les nuages océaniques et les nuages continentaux ont chacun leur signature de gènes de résistance aux antibiotiques, les nuages continentaux contenant davantage de gènes de résistance aux antibiotiques utilisés en production animale.

 

Les nuages constituent donc aussi une voie de propagation et de dispersion des gènes de résistance aux antibiotiques sur de courtes et longues distances.

Autres actualités sur le même thème