Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ANXIÉTÉ PRÉMENSTRUELLE : Faut-il y voir un problème de santé publique ?

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 3 semaines
Archives of Women’s Mental Health
Une autre condition de la Femme, l'anxiété prémenstruelle, devrait être prise en charge comme un véritable problème de santé publique (Visuel Fotolia 112963598).

Dyspareunie, dysménorrhée, syndrome génito-urinaire, si les études se font un peu plus nombreuses pour documenter ces conditions féminines, les femmes n’osent toujours pas en parler. Cette étude, publiée dans les Archives of Women’s Mental Health, décrit une autre condition de la Femme, l'anxiété prémenstruelle, suggérant qu’elle devrait être prise en charge comme un véritable problème de santé publique.

 

Car selon les chercheurs de l’University of Virginia Health System, plus de 64% des femmes souffrent d'anxiété avant leurs règles, et cette anxiété s’accompagne généralement de sautes d’humeur, que l’équipe de UVA Health qualifie ici de « problème clé de santé publique à l'échelle mondiale ».

 

L'étude révèle que :

 

  • la plupart des femmes présentent des symptômes prémenstruels à chaque cycle menstruel ;
  • ces symptômes affectent la vie et le fonctionnement au quotidien ;
  • les troubles anxieux et de l’humeur constituent l'un des symptômes les plus courants et les plus handicapants.

Ces symptômes touchent au moins 61% des femmes de tous les groupes d'âge à chaque cycle menstruel, ce qui, selon les chercheurs, suggère que

« les troubles de l'humeur prémenstruelle constituent un problème de santé publique clé dans le monde ».

« Notre étude démontre que les symptômes de l'humeur prémenstruelle sont incroyablement courants partout dans le monde entier », ajoute le Dr Jennifer L. Payne, auteur principal et directeur du programme de recherche en psychiatrie reproductive à l'Université de Virginie. « Plus important encore, une majorité de femmes déclarent que leurs symptômes prémenstruels les empêchent de vivre normalement ».

 

Mieux comprendre les symptômes prémenstruels : pour mieux comprendre comment ces symptômes affectent la vie quotidienne des femmes, les chercheurs ont analysé plus de 238.000 réponses à l'enquête menée auprès de femmes âgées de 18 à 55 ans de 140 pays, sur l'application Flo App, qui aide les femmes à suivre leur cycle menstruel ou à suivre leur humeur ou leurs symptômes pendant et après la grossesse.

 

Les symptômes les plus fréquemment rapportés sont :

  • les fringales, ressenties par 85,28 % des femmes interrogées,
  • les sautes d'humeur ou l'anxiété : 64,18 %,
  • la fatigue : 57,3 %),
  • 28,61 % des femmes déclarent que leurs symptômes prémenstruels interfèrent avec leur vie quotidienne à chaque cycle menstruel,
  • 34,84% supplémentaires déclarent que leurs symptômes prémenstruels interfèrent parfois avec leur vie quotidienne.
  • l’incidence des symptômes d'humeur et d'anxiété prémenstruels varie considérablement d'un pays à l'autre, allant de 35,1 % au Congo à 68,6 % en Égypte. Cela suggère des différences de biologie ou de culture sous-tendant l’incidence des symptômes selon les pays.

 

Chez les femmes plus âgées, un groupe spécifique de symptômes est identifié : distraction, baisse de libido, troubles du sommeil, symptômes gastro-intestinaux, prise de poids, maux de tête, transpiration ou bouffées de chaleur, fatigue, problèmes de cheveux, éruptions cutanées et gonflement. Bon nombre de ces symptômes sont associés à la péri-ménopause, expliquent les auteurs.

L’objectif est d’informer les femmes bien sûr, mais aussi de sensibiliser les professionnels de santé à la fréquence et parfois à la sévérité de ces symptômes, dont notamment l'anxiété et l’humeur.

 

« Il existe des traitements disponibles, qui peuvent aider les femmes à améliorer leur qualité de vie ».

Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités