Vous recherchez une actualité
Actualités

ARRÊT CARDIAQUE : Des marqueurs uniques en cas de surdose aux opioïdes

Actualité publiée il y a 3 mois 4 jours 6 heures
Circulation
Des éléments scientifiques importants à prendre en compte pour prendre au mieux en charge ce type d'arrêt cardiaque fondamentalement différent (Visuel Adobe Stock 163069799).

Alors que l’utilisation des opioïdes devient de plus en plus largement excessive, au point de la qualifier de crise des opioïdes et d’urgence sanitaire, il est important de disposer de marqueurs spécifiques en cas d’arrêt cardiaque. Cette étude, présentée dans Circulation, la revue de l’American Heart Association, apporte des données essentielles à prendre en compte pour identifier et prendre en charge ce type d'arrêt cardiaque.

 

Les arrêts cardiaques provoqués par une surdose d'opioïdes sont une cause importante de décès chez les adultes de 25 à 64 ans.

Les opioïdes comprennent les médicaments sur prescription ainsi que les opioïdes synthétiques réservés aux hôpitaux comme l'héroïne et le fentanyl. Dans le cas d'un trouble lié à l'usage d'opioïdes, ces médicaments sont fréquemment mélangés avec de l'alcool ou d'autres substances toxiques, ce qui augmente le risque d’overdose.

Aux États-Unis, lieu de l’étude, le trouble lié à l'usage d'opioïdes affecte environ 2 millions de personnes chaque année et coûte plus de 78 milliards de dollars en soins de santé. La crise des opioïdes, qui s’aggrave depuis maintenant plus de 30 ans, entraîne plus de 100 décès par jours, aux seuls US et principalement chez les adultes âgés de 25 à 55 ans.

 

Il est donc essentiel de savoir reconnaître un arrêt cardiaque associé à une overdose d’opioïde. L’auteur principal, le Dr Cameron Dezfulian, explique : « Nous apportons des données précieuses pour améliorer la prévention et le traitement des arrêts cardiaques associés aux opioïdes, qui affectent principalement personnes dans la fleur de l'âge adulte ».

15% des overdoses d'opioïdes incluent un arrêt cardiaque

Ces chercheurs relèvent que l'arrêt cardiaque hors hôpital associé aux opioïdes diffère en effet des autres formes d'arrêt cardiaque au niveau des premiers signes de présentation et de modification des fonctions corporelles. Ils proposent un état des lieux des caractéristiques uniques de l'arrêt cardiaque associé aux opioïdes, expliquent comment les fonctions corporelles sont spécifiquement affectées et apportent des conseils sur les décisions  de traitement.

 

Principales conclusions : en cas d’arrêts cardiaques associés aux opioïdes,

  • l'hypoxie (carence en oxygène) survient avant l’arrêt cardiaque et a des conséquences importantes en termes de sévérité des lésions cérébrales : sans oxygène, le cerveau est endommagé en quelques minutes avant même que le cœur ne s'arrête ;
  • la naloxone, un traitement de première intention en cas d’overdose, peut permettre d’inverser rapidement et efficacement la dépression respiratoire ou l'hypoventilation causée par les opioïdes. Les auteurs écrivent que « le grand-public comme les professionnels des services d'urgence peuvent administrer la naxolone -sur instructions des centres téléphoniques d’urgence- pour prévenir un arrêt cardiaque" ;
  • la réanimation cardio-respiratoire traditionnelle peut également être efficace.

 

Les conditions de survenue de ce type d’arrêt cardiaque lié à l’overdose d’opioïdes ne sont malheureusement pas favorables aux interventions de secours : la personne est souvent seule à son domicile, sans témoin. Enfin, les arrêts cardiaques sont sous-déclarés en raison de la stigmatisation associée à l’overdose d’opioïdes. « L'optimisation des résultats après un arrêt cardiaque associé à une overdose d'opioïdes nécessite la reconnaissance de la détresse par une autre personne. Étant donné que les opioïdes restent souvent dans le corps pendant plusieurs jours, la patience est essentielle pour faire un premier bilan des résultats ».

 

Il reste beaucoup à faire pour améliorer la prévention, l'éducation et la prise en charge des troubles et arrêts cardiaques liés à l'utilisation d'opioïdes,

en particulier au niveau de l'accès à la naloxone et de la formation aux techniques de réanimation.

Autres actualités sur le même thème