Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTÉRIOPATHIE : Pour les hommes, l’exercice plutôt que la testostérone

Actualité publiée il y a 6 mois 3 semaines 1 jour
Hypertension
L’efficacité de la testostérone dans la prise en charge de l’artériopathie chronique des membres inférieurs reste débattue (Visuel Adobe Stock 197318001).

L’efficacité de la testostérone dans la prise en charge de l’artériopathie chronique des membres inférieurs est débattue. Cette étude d’une équipe de la School of Human Sciences de l’University of Western Australia montre qu’un programme d'exercice structuré, bien plus que la thérapie de remplacement de la testostérone (TRT), permet d’améliorer la santé artérielle d’hommes d’âge mur ou avancé. Ces nouvelles données, publiées dans la revue Hypertension, suggèrent que si la TRT peut apporter certains bénéfices, par exemple augmenter ou maintenir la masse musculaire dans les jambes, la pratique de l’exercice est à privilégier pour la santé des artères de ces hommes d'âge moyen ou plus âgés en bonne santé.

 

L’étude montre en effet qu’un programme de 12 semaines d’exercice physique a permis d’améliorer de manière significative la santé et la fonction des artères chez ce groupe d’hommes, présentant par ailleurs des niveaux de testostérone bas à normaux, alors que la thérapie par testostérone n'apporte ici aucun avantage aux artères.

Pourquoi ce débat entre testostérone et exercice ?

Le processus de vieillissement naturel chez les hommes comprend une diminution de la testostérone et des niveaux d'activité physique, ce qui entraîne une réduction de l’activité et une dégradation de la santé et de la fonction des artères. La thérapie de remplacement de la testostérone est souvent utilisée pour lutter contre les symptômes liés à la réduction de ses niveaux, dont la baisse d’énergie, la réduction de la masse musculaire et de la force physique. Les chercheurs précisent que pour ces raisons,

les ventes de testostérone ont été multipliées par 12 dans le monde au cours des dernières décennies.

« L'augmentation globale de l'utilisation de la testostérone est très importante, en particulier chez les hommes d'âge moyen et plus âgés qui la considèrent comme une hormone réparatrice permettant de booster l'énergie et la vitalité », explique l'auteur principal, le Dr Daniel J. Green, chercheur en physiologie de l'exercice cardiovasculaire à l'Université de Western Australia à Perth. Cependant, les précédentes études ont abouti à des résultats mitigés sur la TRT.

 

L’étude a suivi 78 participants hommes âgés de 50 à 70 ans, sans antécédents de maladie cardiovasculaire, avec un tour de taille supérieur à la normale et des taux de testostérone compris entre faibles et normaux. Les chercheurs ont exclu les fumeurs actuels, les hommes déjà sous TRT ou prenant des médicaments qui modifieraient les niveaux de testostérone. Les chercheurs ont mesuré la fonction artérielle, au début et à la fin de l'étude, à l'aide d'une méthode qui augmente le flux sanguin à l'intérieur de l’artère. La méthode permet d’évaluer si la paroi interne de l'artère est saine et suffisamment souple.

  • 21 participants ont reçu de la testostérone topique et suivi un programme d'exercices d'aérobie et de force, à raison de 2 à 3 séances par semaine ;
  • 18 participants ont reçu une TRT sans pratiquer l’exercice ;
  • 20 participants ont reçu un placebo sans pratiquer l’exercice ;
  • 19 hommes ont reçu un placebo et suivi le programme d’exercice.

L’expérience montre que :

  • Le TRT a augmenté les niveaux de l'hormone à des niveaux supérieurs à la moyenne chez 62% des participants des groupes ayant reçu le traitement ;
  • Le programme d’exercice physique a également augmenté le niveau de testostérone ; cependant, les niveaux étaient les plus élevés chez les participants ayant également reçu le TRT ;
  • la fonction et la santé des artères se sont améliorées chez les participants ayant suivi le programme d’exercice physique ;
  • aucune amélioration n'est constatée les participants ayant reçu le TRT mais n’ayant pas pratiqué l’exercice ;
  • la fonction artérielle, telle que mesurée par des tests standards, se trouve améliorée de 28% dans le groupe « exercice sans testostérone » et de 19% dans le groupe ayant à la fois pratiqué l’exercice et reçu la testostérone.

 

Pris ensemble, ces résultats suggèrent que les hommes d'âge moyen ou plus âgé en bonne santé, relativement sédentaires et en surpoids, tireront le plus grand bénéfice d’un exercice adapté, en particulier s’ils s’inquiètent de leur risque de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral ou de diabète.

 

La thérapie de remplacement de la testostérone peut avoir certains avantages, par exemple en augmenter la masse musculaire dans les jambes, mais aucun en termes de fonction artérielle- la rigidité artérielle étant fortement prédictrice du risque cardiovasculaire.

Cette petite étude, donc très instructive, mériterait d’être confirmée par des études plus larges qui pourraient conduire à des recommandations de santé pour les hommes d’âge mûr ou plus âgés.

Autres actualités sur le même thème