Actualités

ATHÉROSCLÉROSE : Le laser qui vaporise la plaque

Actualité publiée il y a 1 mois 1 semaine 6 jours
Acoustical Society of America
C’est une nouvelle technique laser + ultrasons, innovante, capable de réduire la plaque d’athérome, qui vient d’être présentée lors du 182è Meeting of the Acoustical Society of America (Visuel ASA)

C’est une nouvelle technique laser + ultrasons, innovante, capable de réduire la plaque d’athérome, qui vient d’être présentée lors du 182è Meeting of the Acoustical Society of America : une technique laser assistée par ultrasons capable littéralement de « vaporiser la plaque artérielle ». Au-delà de l’efficacité promise, la technique évite les complications liées à l'utilisation de lasers haute puissance et pourrait trouver sa place dans de nombreuses autres indications médicales.

 

L’athérosclérose ou l’accumulation de plaque dans les artères, peut entraîner des maladies cardiaques, des maladies artérielles et des maladies rénales chroniques. La condition est habituellement traitée en insérant et en gonflant un ballonnet ou stent pour dilater l'artère obstruée. D'autres traitements à base de laser permettent de supprimer les blocages plutôt que de simplement les comprimer mais ils sont peu utilisés en raison d’un risque élevé de complications et de leur faible efficacité.

Un laser assisté par ultrasons pour éliminer les plaques d'athérosclérose

L’équipe de Rohit Singh, de l'Université du Kansas a développé une méthode qui combine un laser de faible puissance et des ultrasons pour éliminer la plaque artérielle de manière sûre et efficace.

 

Quel processus ? Le traitement par laser à haute puissance consiste à cibler l'énergie thermique de manière à vaporiser l'eau dans l'artère et à créer une bulle de vapeur, qui se dilate et brise la plaque. L’équipe utilise ici un laser pulsé nanoseconde à faible puissance pour produire des microbulles. L'ajout d'irradiation par ultrasons provoque l'expansion, l'effondrement et la rupture de la plaque par les microbulles. Alors que dans l'angioplastie laser conventionnelle, une puissance laser élevée est nécessaire, la nouvelle technologie est basée sur une puissance laser inférieure qui suffit à broser la plaque : « la combinaison des ultrasons et du laser réduit le besoin de puissance laser et améliore l'efficacité de l'élimination de la plaque athérosclérotique ».

 

Un rétrécissement artériel réduit : la technique combinée induit un taux de resténose ou un nouveau rétrécissement de l'artère très inférieur à celui associé aux techniques par laser conventionnelles et par rapport à l'angioplastie par ballonnet ou au stenting. Le contrôle apporté par les ultrasons et le laser de faible puissance réduit ainsi le risque de dissection et de perforation des artères.

 

La preuve de concept est apportée ex-vivo sur des échantillons de plaque d'artère carotide et des échantillons de poitrine de porc et des essais in vivo sont d’ores et déjà programmés.

 

Une technique facilement généralisable : les techniques au laser et à ultrasons sont couramment utilisées par les cliniciens et devraient être faciles à enseigner et à mettre en œuvre après les études in vivo.

 

Des applications pour d’autres indications : la combinaison de lasers de faible puissance et de techniques d'ultrasons ne se limite pas aux traitements de l'athérosclérose. Des applications sont envisagées pour éliminer les microvaisseaux anormaux dans l'œil afin de prévenir la cécité ou pour dissoudre les caillots sanguins dans les veines.

Autres actualités sur le même thème