Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: La fugue, un comportement retrouvé chez un enfant autiste sur 3

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 2 semaines
Pediatric Academic Societies 2016 Meeting

Un enfant autiste sur 3 en moyenne disparaît quelques heures sur une période d'1 an, échappant ainsi à la surveillance de ses parents ou de ses proches et se mettant ainsi en situation de danger, révèlent ces 2 études présentées à la Réunion des Pediatric Academic Societies (Baltimore). Certains de ces enfants autistes se montrent ainsi « plus vagabonds », plus susceptibles de ne pas se rendre compte quand ils sont en danger, moins capables de distinguer entre personnes familières et étrangers, plus enclins aux changements d'humeur soudains et à la panique. Un appel à renforcer la surveillance dans le cadre de la prise en charge des TSA chez l'enfant.

Ces données sont issues d'un examen de données de 1.420 enfants âgés de 6 à 17 ans, présentant des troubles du spectre autistique (TSA). Le Dr Andrew Adesman, chef du service de pédiatrie du centre médical pour enfants, Cohen de New York, explique que ces enfants autistes, à l'humeur vagabonde,


· sont plus inconscients des dangers et peuvent également réagir de façon excessive face à des personnes et des situations nouvelles, et céder à la panique.

· sont également 2 fois plus susceptibles de s'enfuir d'un lieu public, plutôt que de leur maison ou de l'école, ce qui suggère, pour les auteurs, une propension plus importante à la panique dans des situations ou des environnements nouveaux ou moins familiers.

Alors que la prévalence des TSA continue d'augmenter, il est nécessaire de mieux comprendre et anticiper ces comportements pour optimiser la sécurité et le bien-être de ces enfants. Identifier donc les enfants les plus susceptibles de « fuguer » et renforcer leur surveillance apparaît ici comme une nouvelle priorité dans la prise en charge des troubles du spectre autistique.

Autres actualités sur le même thème