Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Risque multiplié par 14 avec un grand frère autiste

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
Journal of Developmental & Behavioral Pediatrics

Le risque d’autisme chez les enfants plus jeunes augmente ainsi considérablement en cas de grand frère avec trouble du spectre autistique (TSA), confirme cette étude du Kaiser Permanente (Californie) : ainsi le risque de diagnostic de TSA pour un enfant plus jeune est multiplié par 14 s’il a un grand frère atteint du même trouble. Ces données présentées dans le Journal of Developmental & Behavioral Pediatrics, qui constatent aussi un niveau de risque similaire quel que soit l'âge gestationnel à la naissance, incitent, une nouvelle fois à une surveillance accrue des enfants de familles à histoire d’autisme. Même si c’est peut-être cette surveillance déjà accrue au sein des familles concernées qui contribue à expliquer ce taux élevé de diagnostic…

L'autisme est un trouble neuro-développemental défini par des déficiences dans les interactions sociales et la communication, avec des schémas comportementaux souvent limités et répétitifs. La prévalence du trouble est estimée à 1 enfant sur 68 environ (Source : US CDC). La cause du trouble est inconnue, mais la recherche scientifique a néanmoins a identifié un certain nombre de facteurs génétiques et environnementaux qui peuvent jouer un rôle dans son développement. De précédentes recherches de la même équipe avait déjà constaté que les enfants conçus moins de 2 ans ou plus de 6 ans après leur frère ou sœur plus âgée ont un risque significativement accru de TSA.


Cette nouvelle étude apporte des données supplémentaires sur la façon dont l'autisme affecte les frères et sœurs. Ses résultats contribuent également à une meilleure compréhension de l'influence de facteurs tels que le sexe, sur le risque de l'autisme. L'étude a porté sur des « paires » de 2 frères et sœurs nés de la même mère (entre 28 et 42 semaines de grossesse), soit au total 53.336 enfants. Les chercheurs ont examiné les dossiers médicaux des enfants, dont 592 ont été diagnostiqués avec TSA. L'analyse montre que :

· Les enfants ayant des frères et sœurs plus âgés avec TSA ont un risque de diagnostic de TSA plus élevé, estimé à 11,3% vs 0,92% pour les autres enfants.

· Avoir un frère plus âgé diagnostiqué avec TSA entraîne un risque de diagnostic multiplié par 15 de TSA.

· Avoir un frère plus âgé diagnostiqué avec TSA et naître prématurément est associé à un risque de multiplié par 10 de diagnostic de TSA.

· Les garçons plus jeunes ayant un grand frère autiste, sont beaucoup plus susceptibles que les filles dans la même situation, d'être diagnostiqués avec un TSA (15% vs 7%, respectivement).

Une interprétation possible de ces données, autre que les facteurs génétiques, pourrait aussi être que les parents qui ont déjà un enfant autiste sont plus susceptibles de surveiller et faire évaluer les enfants suivants, pour ce même risque. Enfin, la différence constatée entre les sexes pourrait également être liée, partiellement, à des « biais » dans le diagnostic. En effet, concluent les auteurs, de précédentes recherches ont suggéré que les filles sont plus susceptibles de recevoir en matière de troubles du comportement, un diagnostic erroné.

Autres actualités sur le même thème