Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC et suppléments de calcium: Le risque de démence

Actualité publiée il y a 2 années 11 mois 5 jours
Neurology

Une supplémentation en calcium va réduire le flux sanguin vers le cerveau et favoriser le développement de la démence vasculaire chez les personnes à risque déjà élevé ou à antécédent d'AVC, explique cette étude, publiée dans la revue Neurology. Des résultats à confirmer mais qui incitent à rediscuter d’une telle supplémentation avec son médecin traitant et à préférer l’apport alimentaire en cas de besoin particulier en calcium.

Les chercheurs de l'Université de Göteborg (Suède) et de l'University College London ont suivi durant 5 années, 700 femmes âgées de plus de 70 ans, exemptes de démence, dont 98 prenaient des suppléments de calcium. Au cours du suivi, ces participantes ont subi des tests d'imagerie afin de détecter les signes de maladie cérébrovasculaire, des lésions de la substance blanche ou les zones du cerveau ayant une mauvaise circulation sanguine- ce qui est associé à la démence vasculaire. Au cours du suivi,


· 59 participantes ont développé une démence,

· 14,3% des participantes ayant pris des suppléments ont développé la démence,

· vs 7,5% chez les participantes qui ne prenaient pas de suppléments.

Ø Mais attention, ce résultat repose sur 6 femmes qui ont pris des suppléments, et sur 15 qui ont eu un AVC !

La supplémentation en calcium déclencheur d'AVC chez les femmes déjà à risque élevé : Enfin, une analyse plus poussée montre que la prise de calcium n'a pas augmenté le risque de démence chez les femmes qui avaient pas eu d'AVC ou qui ne présentaient aucun signe de lésions de la substance blanche sur leurs scans du cerveau. L'analyse révèle que l'augmentation du risque de démence est concentrée chez les femmes sous supplémentation, à antécédents d'accident vasculaire cérébral, ou présentant déjà des signes de dommages aux vaisseaux sanguins dans le cerveau. Les résultats de cette étude observationnelle, mené sur un petit échantillon de femmes sous supplémentation, doivent être confirmés. Les chercheurs concluent ainsi : « La supplémentation en calcium peut augmenter le risque de démence chez les femmes âgées ayant une maladie cérébrovasculaire ». Cependant ces résultats alertent, une nouvelle fois, sur l'importance de discuter de telles supplémentations, qui ne sont pas anodines, avec le médecin traitant.

De plus, rappellent les auteurs, il est possible, en cas de besoin accru de calcium – pour prévenir le risque d'ostéoporose par exemple- d'augmenter les niveaux de calcium par l'alimentation : les produits laitiers, les légumes verts à feuilles, les graines de soja et les noix sont d'excellentes sources de calcium.

Autres actualités sur le même thème