Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER : Découverte de nouveaux liens avec des marqueurs du diabète

Actualité publiée il y a 11 mois 2 jours 5 heures
Journal of Alzheimer's Disease
Le diabète de type 2 est un facteur de risque déjà bien documenté de troubles cognitifs et de maladie d'Alzheimer, mais les mécanismes sous-jacents restent mal compris (Visuel UEF / Raija Törrönen)

Cette équipe de l’University of Eastern Finland explore à nouveau l'association déjà suggérée entre le diabète de type 2 et la maladie d’Alzheimer et identifie ici un lien entre certains marqueurs sanguins du diabète et l’accumulation d'amyloïde cérébrale. Ces travaux, présentés dans le Journal of Alzheimer’s Disease, suggèrent, chez les personnes atteintes de diabète, un "déclenchement" de la démence à partir d’un seuil moins élevé d’amyloïde dans le cerveau.

 

  • Les plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau sont caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Ce processus d’accumulation d'amyloïde cérébrale peut commencer des années, voire des décennies, avant que la maladie ne progresse au stade de la démence. Cette accumulation d'amyloïde dans le cerveau peut être détectée par TEP.
  • Le diabète de type 2 est un facteur de risque déjà bien documenté de troubles cognitifs et de maladie d'Alzheimer, mais les mécanismes sous-jacents restent mal compris. Des études d'autopsie ont montré que le diabète est associé à une pathologie des petits vaisseaux typique de la démence vasculaire, mais pas spécifiquement de la maladie d'Alzheimer. La résistance à l'insuline, un indicateur d'un état prédiabétique, a déjà été associée à une accumulation d'amyloïdes chez les individus d'âge moyen et d'âge moyen en bonne santé cognitive.

Une association entre le statut amyloïde et de nouveaux marqueurs du métabolisme du glucose

 

L’analyse des PETscans de 41 participants de l’étude FINGER identifie :

  • une association entre le statut amyloïde cérébral et certains marqueurs plasmatiques du métabolisme du glucose et des lipides : ainsi, les niveaux inférieurs d'insuline, un index plus élevé de résistance à l'insuline (HOMA-IR), les niveaux de peptide C (agent de biosynthèse de l’insuline) et les niveaux d'activateur du plasminogène (PAI-1/ agent de fibronolyse) s’avèrent associés à un statut amyloïde positif.

 

Cette nouvelle étude ajoute à la quantité croissante de marqueurs de l’association de la résistance à l'insuline et du diabète avec la maladie d'Alzheimer- come PAI-1, par exemple.

 

Démarrée avec un échantillon modeste, l’étude FINGERS s'est étendue dans le monde entier dans le cadre du réseau (World Wide FINGERS), mis en place pour développer les interventions de mode de vie pour prévenir la démence.

Autres actualités sur le même thème