Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDITATION : La pleine conscience soulage aussi les symptômes de la ménopause

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 jours
Climacteric
La pleine conscience peut soulager les symptômes de la ménopause

La pleine conscience peut soulager les symptômes de la ménopause, soutient cette étude de la Mayo Clinic, qui ajoute ainsi aux bénéfices de la méditation. Selon, les conclusions présentées dans Climateric, la pleine conscience peut être particulièrement utile pour les femmes ménopausées aux prises avec l'irritabilité, l'anxiété voire la dépression

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

« Nous constatons ici que les femmes d'âge mûr présentant des scores de conscience élevés présentent moins de symptômes ménopausiques », résume l’auteur principal, le Dr Richa Sood spécialiste de la Santé femmes à la Mayo Clinic : « Ces résultats suggèrent que la pleine conscience peut être un outil prometteur pour aider les femmes à réduire leurs symptômes à l’arrivée de la ménopause et, d’une manière plus générale, à diminuer leur stress ».

 

La pleine conscience consiste à focaliser son attention sur le moment présent et à prendre conscience de ses pensées et ses sensations sans les juger. De précédentes recherches ont déjà documenté sa capacité à réduire le stress et à améliorer la qualité de la vie.

L’étude, menée auprès de 1.744 femmes âgées de 40 à 65 ans et ayant reçu des soins à la clinique de la Santé de la Femme, Clinic Mayo à Rochester a évalué par questionnaire leurs symptômes ménopausiques (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale et changements d'humeur…), leur niveau perçu de stress et leur état de conscience. L’analyse constate que les participantes présentant des scores de conscience supérieurs présentent moins de symptômes :

 

 

  • plus le niveau de stress perçu par une femme est élevé, plus le lien entre une conscience accrue et une réduction des symptômes ménopausiques est marqué ;
  • lorsque la pratique de la pleine conscience ne permet pas des scores inférieurs de symptômes de bouffées de chaleur et de sueur nocturne, c’est que ces symptômes sont corrélés principalement à des traits de personnalité individuels,
  • cependant, l’association de scores de conscience plus élevés et de scores de symptômes plus faibles, vaut pour l’irritabilité, la dépression et l’anxiété.

 

 

Discutez de la pleine conscience avec vos patientes ! D'autres études vont suivre, mais les auteurs suggèrent aux médecins d’envisager de discuter de méditation avec leurs patientes, en cas de symptômes sévères de la ménopause. D’autant que la méditation en pleine conscience se pratique relativement simplement : « la première étape consiste essentiellement à prendre conscience que la plupart du temps, notre esprit est en pilote automatique », explique l’auteur.

 

« Et l’objectif durant ces moments de conscience n'est pas de se vider l'esprit, mais de devenir un observateur de l'activité de l'esprit tout en étant bienveillant vis-à-vis de soi-même. La deuxième étape consiste à s’aménager une pause, à prendre une respiration profonde et à profiter de son propre espace et à considérer ses émotions sans les juger. Le calme qui en résulte aide à réduire le stress ».

Autres actualités sur le même thème