Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC : La musique pour récupérer ses fonctions motrices et cognitives

Actualité publiée il y a 2 années 9 mois 4 semaines
Journal of Neuroscience

La musique peut-elle contribuer à « recâbler » le cerveau en cas de lésions de type commotion ou accident vasculaire cérébral ? C’est ce que suggère cette équipe du Baycrest Centre for Geriatric Care en décryptant comment l'apprentissage d'un son sur un instrument de musique modifie les ondes cérébrales de manière à améliorer les compétences auditives avec efficacité et sur un très court laps de temps. Pour les scientifiques, ce changement dans l'activité cérébrale démontre la capacité du cerveau à se recâbler rapidement et à compenser les blessures ou les maladies qui peuvent entraver le fonctionnement cognitif quotidien d’un patient. C’est à lire dans le Journal of Neuroscience.

Quand on joue d'un instrument, le cerveau réagit plus rapidement avait déjà suggéré cette étude de l'UdeM (Université de Montréal) qui recommandait la pratique d'un instrument comme un bon moyen de prévenir le déclin cognitif lié à l'âge. On sait aussi que l'apprentissage d'un instrument de musique peut contribuer au développement cognitif chez l'enfant. Bref, la musique est bien reconnue pour ses effets bénéfiques sur le cerveau, mais la compréhension du processus sous-jacent à ses bénéfices reste limitée.

Pourquoi jouer d'un instrument de musique peut aider les personnes âgées à conserver leurs compétences d'écoute et à freiner le déclin cognitif lié à l'âge ? Ce sont les questions que s'est posée cette équipe de Toronto avec des idées de développement d'interventions de réadaptation cérébrale par la formation musicale. Leur étude démontre que l'apprentissage du bon mouvement nécessaire pour reproduire un son sur un instrument modifie la perception de ce son par le cerveau d'une manière très spécifique et distincte de l'écoute de la musique. Bref, jouer d'un instrument développe ou maintient des compétences cognitives spécifiques. L'expérience teste ici ces effets pour aider des survivants d'AVC à réhabiliter un contrôle moteur de la partie supérieure de leur corps.

 

L'étude est menée chez 32 jeunes adultes en bonne santé ayant une audition normale et pas d'antécédents de troubles neurologiques ou psychiatriques. Les ondes cérébrales des participants ont été enregistrées pour la première fois alors qu'ils écoutaient des sons de sonnerie provenant d'un bol tibétain. Après avoir écouté l'enregistrement, la moitié des participants ont reçu le bol tibétain et ont été invités à recréer les mêmes sons sur le même rythme, l'autre moitié des participants devaient recréer ce son en appuyant sur une touche sur un clavier d'ordinateur.

 

Jouer de la musique nécessite l'interaction de nombreux systèmes cérébraux dont les systèmes auditif, moteur et sensoriel, explique le Dr Ross, professeur de biophysique médicale à l'Université de Toronto et auteur principal de l'étude. Son équipe constate en effet, pour la première fois des changements directs dans le cerveau juste après une session, ce qui suggère bien que jouer de la musique entraîne un changement de fond dans l'activité cérébrale.

 

Et pour la récupération post-AVC ? C'est l'hypothèse de cette équipe qui souhaite maintenant tester les effets de la formation musicale sur le cerveau des personnes âgées ou de patients victimes d'AVC. Il s'agirait en particulier de développer des programmes de réadaptation de la fonction motrice, post AVC ou post lésions cérébrales traumatiques, par la formation musicale.

 

24 May 2017 10.1523/JNEUROSCI.3613-16.2017 Sound-making actions lead to immediate plastic changes of neuromagnetic evoked responses and induced beta-band oscillations during perception

 

Plus d'études sur les bienfaits de la Musique

 

 

Autres actualités sur le même thème