Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

AVC précoce : Et si le groupe sanguin pouvait prédire le risque ?

Actualité publiée il y a 1 année 9 mois 2 semaines
Neurology
Le risque d'AVC précoce, c’est-à-dire ici avant l’âge de 60 ans, pourrait être prédit par le groupe sanguin (Visuel Adobe Stock 226212054)

Le risque d'AVC précoce, c’est-à-dire ici avant l’âge de 60 ans, pourrait être prédit, en petite partie, par le groupe sanguin. C’est la conclusion surprenante de cette nouvelle étude, menée à l’Université du Maryland, publiée dans la revue Neurology et qui pourrait conduire à de nouvelles façons de prévenir les AVC chez les adultes plus jeunes.

 

« Le nombre de patients victimes d'un AVC précoce augmente. Ces personnes plus jeunes ont un risque très accru d’invalidité et de décès et pourtant, il existe peu de recherches sur les causes de ces AVC précoces », rappelle l’auteur principal, le Dr Steven J. Kittner, professeur de neurologie et neurologue clinicien au centre médical de l'Université du Maryland.

 

L’analyse montre, en d’autres termes, que le groupe sanguin d'une personne peut être lié à son risque d'avoir un accident vasculaire cérébral précoce, selon cette nouvelle méta-analyse de toutes les données disponibles d'études génétiques axées sur les AVC ischémiques, causés par un blocage du flux sanguin vers le cerveau, survenant chez les jeunes adultes de moins de 60 ans.

Les patients victimes d’AVC précoce sont plus susceptibles d'avoir le groupe sanguin A

Cette méta-analyse de 48 études sur la génétique et l'AVC ischémique, portant sur un total de 17.000 patients victimes d'AVC vs près de 600.000 témoins en bonne santé, n’ayant jamais subi d'AVC identifie

 

  • un lien entre un AVC précoce - survenant avant l'âge de 60 ans - et la zone du chromosome qui comprend le gène qui détermine si le groupe sanguin est A, AB , B ou O ;
  • les patients victimes d’AVC précoce sont plus susceptibles d'avoir le groupe sanguin A et moins susceptibles d'avoir le groupe sanguin O (le groupe sanguin le plus courant) bs les personnes ayant subi un AVC tardif et les personnes n'ayant jamais eu d'AVC ;
  • subir un AVC précoce ou/et tardif est associé également à une probabilité plus élevée d’avoir le groupe sanguin B vs témoins ;
  • après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, les personnes avec groupe sanguin A présentent un risque accru de 16% d’AVC précoce vs autres groupes sanguins ;
  • les personnes avec groupe sanguin O présentent un risque réduit de 12 % d’AVC précoce vs autres groupes sanguins.

 

« Cette méta-analyse identifie donc des associations entre le groupe sanguin et le risque d'AVC précoce. L'association du groupe sanguin avec un AVC d'apparition tardive est en revanche beaucoup plus faible », concluent les chercheurs qui précisent néanmoins que la variation du risque associée au groupe sanguin reste modeste.

 

Ainsi, lorsqu’ion a pour groupe sanguin, le groupe A, il n’est pas « utile » de s’inquiéter ne devraient pas s'inquiéter d’avoir un AVC précoce voire de s'engager dans un dépistage supplémentaire. Cependant, l’analyse soulève la question des raisons de cette association, question dont la réponse pourrait peut-être contribuer à trouver de nouvelles façons de prévenir ces événements dévastateurs chez les jeunes adultes.

Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités