Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC: Preuve de concept d'une neuroprothèse multi-articulaire

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 2 semaines
American Journal of Physical Medicine & Rehabilitation

Grâce à cet implant cérébral générateur d’impulsions aux niveaux des muscles de la hanche, du genou et de la cheville, ce patient, âgé de 64 ans et souffrant d'un déficit sévère de la force musculaire, à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC), a repris une démarche plus symétrique, plus dynamique et se montre aujourd’hui capable de marcher beaucoup plus longtemps et sur une grande distance. Une étude de cas présentée dans l'American Journal of Physical Medicine & Rehabilitation qui illustre les progrès rapides des neuroprothèses de prise en charge de la paralysie ou de l'hémiparésie.

A sa première évaluation, expliquent les chercheurs, le patient ne pouvait marcher que sur 76 mètres avant de devenir trop fatigué. Après rééducation, mais sans stimulation, il pouvait marcher environ 300 mètres, en 16 minutes. Avec l’implant et la stimulation, sa distance de marche dépasse les 1.400 mètres, en 41 minutes. Sa vitesse de marche a également doublé.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs analysent ces résultats comme le fruit de l'action combinée de la rééducation musculaire et de l'aide apportée par cette toute première approche multi-articulaire. Il s'agit ici d'un générateur d'impulsions implanté sur 8 zones cérébrales différentes et d'électrodes de stimulation intramusculaire ciblant la hanche, le genou et la cheville.


Les résultats de cette première expérience chez un patient unique, prometteurs, doivent encore être reproduits par des études à plus grande échelle. L'équipe du Louis Stokes Cleveland Veterans Affairs Medical Center imagine déjà un système implanté, à usage quotidien et destiné au plus grand nombre de patients conservant des séquelles motrices à la suite d'un AVC.

Autres actualités sur le même thème