Vous recherchez une actualité
Actualités

BCG et COVID-19 : La couverture vaccinale amortit la propagation virale

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 8 heures
Science Advances
Les pays où la vaccination BCG était obligatoire jusqu'en 2000 au moins ont tendance à accuser des taux d'infection et de mortalité plus lents au cours des 30 premiers jours de l'épidémie de COVID-19 dans leur pays (Visuel AdobeStock_54161755)

Il a déjà été suggéré, à partir de l’analyse de données épidémiologiques, que la vaccination BCG est corrélée avec des taux de croissance plus lents et des taux de décès moindre de COVID-19. Ainsi, la sévérité de l’infection à SARS-CoV-2 pourrait être liée à la couverture vaccinale infantile du BCG. En montrant que la vaccination Bacillus Calmette-Guérin (BCG) prédit des courbes aplaties pour la propagation du COVID-19, cette nouvelle étude, à paraître dans la revue Science Advances, soutient à nouveau que le vaccin BCG contre la tuberculose pourrait être une arme précieuse dans la lutte contre COVID-19.

 

Rappelons qu’en France, la vaccination contre la tuberculose est recommandée à partir de 1 mois et jusqu’à l’âge de 15 ans chez certains enfants exposés à un risque élevé de tuberculose. Ici, les scientifiques démontrent précisément que les pays où la vaccination BCG était obligatoire jusqu'en 2000 au moins ont tendance à accuser des taux d'infection et de mortalité plus lents au cours des 30 premiers jours de l'épidémie de COVID-19 dans leur pays.

La vaccination BCG semble ralentir le développement de l’épidémie

L’équipe s’est concentrée sur les différences de taux de croissance des cas et de taux de décès de COVID-19, tout en prenant en compte les facteurs de confusion possibles, dont la disponibilité des tests, le mode de recensement des cas confirmés et le moment de l'apparition de l'épidémie dans les pays. L’équipe a analysé le taux quotidien d'augmentation des cas confirmés dans 135 pays et des décès dans 134 pays au cours des 30 premiers jours de l'épidémie de chaque pays. Le modèle statistique et l’analyse montrent que :

  • la vaccination BCG obligatoire est corrélée à un aplatissement de la courbe de propagation de COVID-19 ;
  • ainsi, la couverture vaccinale par le BCG est bien associée à une variation substantielle des taux de croissance du COVID-19 ;
  • d’autres variables « sociétales » entrent en ligne de compte et impactent cet effet de la vaccination BCG sur la propagation de COVID-19 ;
  • si les États-Unis avaient institué la vaccination BCG obligatoire il y a plusieurs décennies, seules 468 personnes seraient décédées du COVID-19 aux États-Unis au 29 mars 2020 - soit 19% du chiffre réel des 2.467 décès recensés à cette date. -

 

L’association vaccination BCG vs COVID-19 mérite donc des études cliniques : car les preuves disponibles démontrent que la vaccination BCG, généralement administrée à la naissance ou pendant l'enfance pour prévenir la tuberculose, peut également renforcer l'immunité contre d’autres maladies infectieuses, dont le COVID-19. Les chercheurs précisent néanmoins l’importance d’autres facteurs dans cet effet bénéfique.

 

« La vaccination ne fait pas tout ».