Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ et CANNABIS : Mais pourquoi ces effets contraires sur l’appétit ?

Actualité publiée il y a 1 année 8 mois 4 semaines
Journal of Internal Medicine
Pourquoi le café est plutôt favorable au maintien du poids et pourquoi le cannabis favorise le grignotage

Le café affecte les niveaux de neurotransmetteurs liés au système endocannabinoïde, celui-là même qui est affecté par le cannabis et le métabolisme des stéroïdes, rapporte cette étude de la Northwestern University. A partir de là les auteurs de Chicago expliquent pourquoi le café est plutôt favorable au maintien du poids et pourquoi le cannabis favorise le grignotage. Plus largement, cette étude, présentée dans le Journal of Internal Medicine suggère de nouveaux bénéfices possibles du café pour la santé.

 

Ces scientifiques de la Northwestern ont cherché à mieux cerner les effets du café sur la santé, avec une technologie de pointe permettant de mesurer les niveaux de plus de 800 métabolites dans des échantillons de sang humain. L'étude génère de nouveaux liens possibles entre le café et la santé et suggère de nouvelles pistes de recherche sur de nouveaux bénéfices du café. En effet, l’étude montre que la consommation de café modifie un nombre bien plus important de métabolites dans le sang, qu'on ne le pensait.

 

L’étude a été menée sur 3 mois avec 47 participants, invités à s’abstenir de consommer du café pendant un mois, puis à consommer 4 tasses par jour durant le deuxième mois puis 8 tasses par jour le troisième mois. L’analyse montre que 4 à 8 tasses de café par jour,

  • réduisent les niveaux de neurotransmetteurs liés au système endocannabinoïde, affectés dans l’autre sens, soit augmentés par la consommation de cannabis. Les cannabinoïdes sont les produits chimiques qui confèrent à la plante de cannabis ses propriétés médicales et récréatives. Le corps produit aussi naturellement des endocannabinoïdes, qui imitent l'activité des cannabinoïdes. Les chercheurs rappellent que :
    • la voie métabolique endocannabinoïde est un régulateur important de notre réponse au stress et que certains endocannabinoïdes diminuent en présence de stress chronique ;
    • le système endocannabinoïde régule également un grand nombre de fonctions : la cognition, la pression artérielle, l'immunité, la dépendance, le sommeil, l'appétit, l'énergie et le métabolisme du glucose ;
    • enfin, la voie endocannabinoïde peut avoir un impact sur les comportements alimentaires (cf association cannabis et grignotages, association café et contrôle du poids et réduction du risque de diabète de type 2).
  • augmentent les niveaux de certains métabolites liés au système androstéroïde, ce qui suggère que le café pourrait favoriser l'élimination des stéroïdes. Et la voie des stéroïdes étant une voie de développement de certaines maladies, dont certains cancers, cela suggère que le café pourrait également avoir un effet préventif contre ces maladies.

 

A ce stade, les chercheurs ne savent pas si la caféine ou d'autres substances du café déclenchent ces effets de niveaux de métabolites.

Autres actualités sur le même thème