Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ : Serré ou décaféiné, votre choix en dit long sur votre tension

Actualité publiée il y a 3 mois 1 jour 16 heures
The American Journal of Clinical Nutrition
Le type de café que nous aimons et avons envie de consommer pourrait nous en dire plus sur notre santé cardiovasculaire (Visuel Adobe Stock 129374726)

Café serré ou décaféiné, notre choix semble guidé par la génétique pour protéger notre santé cardiaque, conclut cette large étude génomique menée par une équipe de l’University of South Australia. En d’autres termes, le type de café que nous aimons et avons envie de consommer pourrait nous en dire plus sur notre santé cardiovasculaire, conclut cette très large analyse, publiée dans l’ American Journal of Clinical Nutrition.

 

C’est une grande étude internationale, portant au total sur 390.435 participants à la UK Biobank, qui a analysé les données de consommation habituelle de café et les ont rapprochées des niveaux de base de tension artérielle systolique et diastolique et de fréquence cardiaque. La santé cardiovasculaire était évaluée par la pression artérielle et la fréquence cardiaque et les relations entre les choix de consommation et la santé cardiaque ont été déterminées par randomisation mendélienne.

Notre génétique nous protège d’une consommation excessive.

L’analyse apporte des preuves génétiques de l’influence de la santé cardiovasculaire influence la consommation de café. Elle constate que:

 

  • les personnes souffrant d'hypertension artérielle, d'angine de poitrine et d'arythmie sont plus susceptibles de limiter -inconsciemment- leur consommation de café, d’opter pour un café décaféiné ou d'éviter complètement le café par rapport aux personnes qui n’éprouvent pas ces symptômes ;
  • notre génétique régule activement la quantité de café que nous buvons et nous protège de la consommation excessive, en regard de notre santé cardiovasculaire : en d’autres termes, nous autorégulons inconsciemment notre consommation de caféine en fonction de notre tension artérielle et cette régulation naturelle est probablement le résultat d'un mécanisme génétique protecteur.

 

L’auteur principal, le Dr Elina Hyppönen, chercheur à l’UniSA's Australian Centre for Precision Health explique que c'est la découverte positive d’un mécanisme génétique de survie évolutif : "Au-delà du plaisir et du goût, ou encore des routines sociales, le café est consommé pour faire face à la fatigue. Cependant, l’apport de café est régulé inconsciemment en fonction de la tension artérielle. Ainsi, un petit ou un « non-buveur » de café ou un consommateur de décaféiné, est probablement plus sensible à l'hypertension".

 

« Que nous buvions beaucoup de café, un peu ou que nous évitions complètement la caféine, cette étude montre que la génétique guide nos décisions pour protéger notre santé cardiaque. Si votre corps vous dit de ne pas boire cette tasse de café il a probablement ses raisons et il est préférable de l’écouter ».

Autres actualités sur le même thème