Vous recherchez une actualité
Actualités

CALCULS RÉNAUX : Un test d’urine plus rapide à faire chez le généraliste

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 1 jour
Science Advances
Le test a été inspiré par des plantes carnivores dont les feuilles en forme de goulot comportent des microstructures infusées de liquide extrêmement glissant de manière à faire tomber l’insecte dans le goulot (Visuel Pak Kin Wong, Penn State)

C’est une nouvelle méthode d'analyse d'urine, rapide et adaptée aux soins primaires, qui apparait ici prometteuse pour les patients souffrant de calculs rénaux. Ce nouveau test, documenté dans la revue Science Advances par une équipe de la Penn State et de Stanford, peut être effectué au cabinet du médecin et apporte ses résultats en seulement 30 minutes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les calculs rénaux se produisent avec l'accumulation de certains sels et minéraux qui forment des cristaux, qui s’agglutinent et s'agrandissent pour former une masse dure dans les reins. Les calculs pénètrent dans les voies urinaires et peuvent provoquer un blocage du système urinaire, du sang dans l'urine et des douleurs considérables. Les tests d’urine qui cherchent à identifier les métabolites tels que les minéraux et les solutés responsables de la formation des calculs sont essentiels pour prévenir de futurs calculs, cependant ils impliquent un recueil de l’urine sur 24 heures, l’envoi des urines à un laboratoire spécialisé et les résultats reviennent normalement en 7 à 10 jours. Cette nouvelle technologie permet la manipulation de gouttelettes sans besoin d’automate pour des tests diagnostiques d'urine rapides, ici destinés aux patients atteints de calculs rénaux, et apporte un résultat en 30 minutes seulement.

Cette nouvelle technologie (B) apporte un résultat en 30 minutes seulement.

La rapidité du test conditionne son usage et la prise en charge du patient

Le concept du SLIPS-LAB plus léger et plus rapide : aujourd’hui en effet, la lourdeur et le délai des tests standards entraîne une sous-utilisation de ces analyses en regard des besoins réels et des directives en pratique clinique, explique l’auteur principal, le Dr Pak Kin Wong, professeur de génie biomédical et de génie mécanique. Ces tests nécessitent de plus un automate coûteux pour détecter les solutés urinaires et les minéraux. L'équipe de recherche a donc développé un système de détection biomimétique décrit comme « liquide glissant diffusé sur une surface poreuse » (ou SLIPS : slippery liquid-infused porous surface)-LAB.

« SLIPS » signifie surface lisse dynamique à très faible friction

créée en bloquant des liquides lubrifiants dans des nano-structures. La surface a été inspirée par des plantes carnivores dont les feuilles en forme de goulot sont remplies de liquide digestif et comportent des microstructures infusées de liquide extrêmement glissant de manière à faire tomber l’insecte dans le goulot.

Le test permet aux réactifs et aux gouttelettes d'urine de se déplacer facilement sur la surface lisse du dispositif sans se coincer. La gouttelette est entraînée par une différence de pression, les réactifs se combinent avec l'urine à la vitesse de réaction nécessaire. La technologie ne nécessite aucun technicien et le test est donc praticable dans des environnements non traditionnels, comme le cabinet d'un médecin ou même le domicile du patient. Les résultats du test peuvent ensuite être lus à l'aide d'un scanner ou d'un téléphone portable, et l'image numérisée peut être analysée à l'aide d'un algorithme informatique. Des étapes qui vont prendre environ 30 minutes au cabinet du généraliste.

 

Un tel test va permettre une prise en charge optimisée des patients atteints de calculs rénaux et, plus largement ouvrir de nouvelles opportunités pour une réalisation plus rapide des analyses d’urine.

Autres actualités sur le même thème