Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : 1 sur 20 lié au diabète et au surpoids

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 3 jours
The Lancet Diabetes & Endocrinology
Plus de 16% des cancers dans les pays occidentaux à revenu élevé sont liés ainsi à un IMC supérieur à 25 ou à sa comorbidité fréquente, le diabète

800.000 cancers par an dans le monde, c’est l’incidence du cancer liée aux seuls facteurs obésité et diabète, estime cette équipe britannique, en collaboration avec des chercheurs de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Plus de 5% des cancers dans le monde et plus de 16% dans les pays occidentaux à revenu élevé sont liés ainsi à un IMC supérieur à 25 ou à sa comorbidité fréquente, le diabète. Un rappel, s’il en fallait, du lien déjà bien documenté entre le surpoids et plusieurs cancers, notamment le cancer du foie, du pancréas et du sein.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Cependant c’est la première étude à estimer le fardeau combiné du surpoids et du diabète en matière de cancer dans le monde. C’est également l’une des études les plus larges effectuée sur le sujet, puisqu’elle analyse des données couvrant 175 pays, sur l'IMC et le diabète en 2002 et sur l’incidence des cancers en 2012. Prenant en compte la prévalence croissante du surpoids et / ou du diabète dans le monde, les chercheurs de l’Imperial College London, de l’Université de Kent et de l’OMS lancent un vrai signal d’alarme : si les tendances actuelles se poursuivent, le nombre de cancers attribuables à l'IMC et au diabète pourrait augmenter de 20 à 30% d'ici 2035.

 

Les chercheurs ont analysé les données sur les taux d’obésité (IMC >25) et de diabète, par âge et par sexe, en 2002 et dans 175 pays du monde. Ils ont rapproché les données d’incidence en 2012 de 12 cancers déjà documentés comme liés au surpoids ou au diabète. Ils ont ainsi pu calculer le nombre de cas attribuables à ces 2 facteurs, surpoids et diabète. Cette très large analyse constate que :

  • 5,6% des cancers diagnostiqués en 2012 dans le monde pourraient être attribués au surpoids et au diabète qui « feraient » ainsi 792 600 cas supplémentaires de cancer ;
  • Ce résultat global est très variable cependant entre différents groupes de population, de régions et de type de cancer ;
  • les cancers attribués au diabète et au surpoids apparaissent ainsi 2 fois plus fréquents chez les femmes (496 700 cas) que chez les hommes (295 900 cas) ;
  • les cancer du sein et de l'endomètre représentent les cancers les plus fortement associés au poids ou à l'IMC chez les femmes, les cancers du foie, du côlon et du rectum chez les hommes ;
  • le plus grand taux de cancers liés au surpoids ou au diabète est constaté dans pays occidentaux à revenu élevé, comme le Royaume-Uni (38,2% des 792 600 cas), puis en Asie de l'Est et du Sud-Est (24,1%).
  • 16,4% des cas de cancer chez les hommes et 15% chez les femmes des pays occidentaux à revenu élevé sont attribuables au surpoids, vs 2,7% et 3% en Asie du Sud ;
  • 31,9% des cas attribués au surpoids pourraient avoir été évités si les taux de surpoids en 2002 avaient été les mêmes qu'en 1980.

 

Ainsi, l'augmentation du diabète et de l'IMC dans le monde, sauf inversion rapide de tendances, va, au-delà de ses effets sur l’incidence des troubles métaboliques et cardiaques, entraîner immanquablement une augmentation considérable du fardeau du cancer. Des données « alarmantes » qui doivent inciter chacun à maîtriser son poids et les politiques à sensibiliser et à poursuivre les initiatives contre le surpoids et l’obésité.

Autres actualités sur le même thème