Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : Comment la surcharge énergétique accélère sa croissance

Actualité publiée il y a 3 mois 6 jours 7 heures
Evolution, Medicine and Public Health
En fournissant une surabondance d'énergie aux cellules, ces maladies accélèrent leur croissance en excès et les rendent cancéreuses.

S’il est bien connu que l’obésité, le diabète et l’inflammation chronique sont des facteurs de risque majeurs de cancer, on ne comprend pas bien comment le cancer évolue chez les personnes atteintes de ces conditions et comment, au contraire, une alimentation saine et des exercices réguliers peuvent contribuer à prévenir le cancer. Cette recherche du National Cancer Institute, publiée dans la revue Evolution, Medicine and Public Health défend une théorie fascinante : en fournissant une surabondance d'énergie aux cellules, ces maladies accélèrent leur croissance en excès et les rendent cancéreuses.

 

La recherche sur le développement du cancer se concentre sur les mutations qui surviennent dans les cellules non reproductives (non transmises des parents à leur progéniture). Des études récentes ont suggéré que ces mutations sont étonnamment communes dans les cellules normales, pas seulement dans les cancers. Dans ce cas, les mutations cancérigènes ne suffisent pas, à elles seules à expliquer l'origine du cancer, explique l'auteur principal, John Pepper, biologiste à la Division de la prévention du cancer et des maladies externes du National Cancer Institute.

 

Le concept d’une « surcharge énergétique » : les tissus sains ont un système de régulation qui tient la prolifération cellulaire sous contrôle. Mais une surcharge énergétique, courante dans le diabète, l'obésité et l'inflammation pourrait « submerger » ces glissières de sécurité. L’équipe, en se basant sur des travaux antérieurs ayant déjà mis à l’index cette surabondance d'énergie, a développé un modèle informatique de l'évolution cellulaire, pour pouvoir simuler ce qui se passe lorsqu'un tissu est submergé d'énergie. Les scientifiques constatent alors qu'une telle surcharge induit effectivement un boom de la production cellulaire. L'étude suggère ainsi une nouvelle explication du développement du cancer, en particulier chez les personnes obèses et atteintes de comorbidités de l’obésité.

 

La protection d’un mode de vie sain : cette théorie permet aussi d’expliquer pourquoi suivre un régime alimentaire sain et faire de l’exercice régulièrement peut réduire ce risque.

Certes, il faudra d’autres études pour confirmer les résultats, mais cette recherche ouvre un nouveau paradigme, un lien du moins, entre l’approvisionnement en énergie et la prolifération des cellules cancéreuses.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages