Actualités

CANCER de la PEAU : Un test sanguin de détection et de surveillance ?

Actualité publiée il y a 1 mois 2 semaines 3 jours
Advanced NanoBiomed Research
C’est toujours le principe de la biopsie liquide, adapté ici au cancer de la peau et précisément au mélanome, l'un des cancers de la peau les plus agressifs en raison de sa capacité à métastaser largement dans le corps (Visuel Adobe Stock 319612966)

C’est toujours le principe de la biopsie liquide, adapté ici au cancer de la peau et précisément au mélanome, l'un des cancers de la peau les plus agressifs en raison de sa capacité à métastaser largement dans le corps. Le risque de métastases est augmenté avec une détection tardive et une épaisseur accrue de la lésion primaire, l’idée est donc toujours d’avoir les outils diagnostiques nécessaires à une identification précoce, ce qui permet des taux de survie plus élevés. Cette recherche, menée à l'Université du Michigan et publiée dans la revue Advanced NanoBiomed Research, confirme la faisabilité et la précision d’un test diagnostic sanguin.

 

Un test sanguin peut révéler la présence de cellules de mélanome en circulation et peut également éviter des biopsies cutanées invasives inutiles ; c’est un avantage commun aux biopsies liquides qui constituent en effet des alternatives moins invasives pour le diagnostic et la surveillance des cancers. La biopsie liquide utilise la collecte d'échantillons de fluides corporels non invasive (dans la plupart des cas) et détecte les cellules tumorales circulantes (CTC), marqueurs prometteurs des tumeurs primaires.

Une nouvelle plateforme, OncoBean, adaptée à la détection du mélanome (MelanoBean)

Cette plateforme utilise des anticorps spécifiques au mélanome pour repérer les CTC, avant et après le traitement chirurgical. Ainsi, le système peut être utilisé non seulement pour détecter et diagnostiquer le mélanome, mais aussi pour vérifier si toutes les cellules cancéreuses ont été éliminées avec succès après une chirurgie du cancer de la peau.

 

L’étude, menée auprès de 45 patients diagnostiqués avec un mélanome -de tous stades (I–IV)- et de 9 témoins en bonne santé, démontre que les patients atteints présentent un nombre notable de CTC bien détectables par le système MelanoBeam.

 

C’est la première étude montrant l’intérêt clinique de la biopsie liquide, dans le cancer de la peau, et dans l’évaluation de l'efficacité de la chirurgie : la technique s’avère en effet suffisamment précise pour détecter des changements, même infimes du nombre de CTC, conclut l’auteur principal, Yoon -Tae Kang, chercheur en biologie à l’Université du Michigan.

 

Un mode diagnostique efficace à tous stades du cancer : les CTC peuvent constituer un excellent marqueur de résistance au traitement ou de récidive, et peuvent être un biomarqueur précieux pour surveiller de manière non invasive la progression de la maladie.

 

En d’autres termes, dans les cancers de la peau aussi, la biopsie liquide par test sanguin, peut permettre de dépister plus régulièrement, de diagnostiquer, de surveiller la réponse au traitement ou encore la récidive.

Autres actualités sur le même thème