Actualités

CANCER de la PROSTATE : Il se lit dans le microbiote

Actualité publiée il y a 2 jours 5 heures 43 min
EAU22
Les microbes intestinaux diffèrent chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate (Visuel Adobe Stock 77074234)

 

Le microbiote intestinal serait-il représentatif des différentes maladies de l’organisme ? Cette étude de chercheurs de l'Université de Turku, présentée au Congrès annuel EAU22 de l’Association européenne d'urologie révèle que les microbes intestinaux diffèrent en effet, chez les hommes atteints de cancer de la prostate

 

Le microbiote intestinal est l’ensemble des microbes présents dans le tractus gastro-intestinal. On sait aujourd’hui qu’il affecte de nombreux processus et mécanismes du corps. L'état du microbiote intestinal a également été lié à de nombreuses maladies, cependant c’est la première fois qu’une étude l’associe au cancer de la prostate.

 

Cette découverte pose la question d’une signature diagnostique et de l’opportunité de tests microbiotiques, complémentaires aux tests actuels, permettant une première détection du cancer. Cette association entre un profil de microbes intestinaux et le cancer de la prostate pourrait également contribuer à expliquer sa relation avec certains facteurs de mode de vie.

 

L'étude : l’équipe finlandaise a analysé et séquencé des échantillons de microbiote de 181 patients suspectés d'avoir un cancer de la prostate et subissant un diagnostic de cancer. Les échantillons de microbiote ont été prélevés lors de biopsies prostatiques après IRM.

 

  • 60 % des participants ont reçu un diagnostic de cancer de la prostate ;
  • leurs profils de microbiote intestinal s’avèrent significativement différents des patients exempts de cancer ;
  • les participants atteints de cancer présentent en particulier des niveaux accrus de Prevotella 9 (Erysipelotrichaceae) et d'Escherichia-Shigella, un agent pathogène qui provoque la diarrhée. Ils présentent également des niveaux inférieurs de Jonquetella, Moryella, Anaeroglobus, Corynebacterium et Clostridium sp. CAG:352 vs les participants exempts.

 

 « Il existe des variations importantes dans les taux de cancer de la prostate dans le monde, qui pourraient être dues à des facteurs génétiques ou à des différences dans les politiques de santé, mais aussi à des différences de mode de vie et d'alimentation. La différence entre le microbiote intestinal des hommes avec et sans cancer de la prostate semble dépendre de certaines de ces variations. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner

le potentiel du microbiote à la fois pour le diagnostic et la prévention du cancer de la prostate ».

Autres actualités sur le même thème