Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: Plus d'agressivité avec un tour de taille élevé

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 2 semaines
European Obesity Summit

Cette étude menée sur près de 150.000 hommes de 8 pays européens confirme l’association incontestable entre IMC et tour de taille élevés, et risque accru de cancer de la prostate agressif. Cette analyse des données de l'étude prospective européenne sur le cancer et la nutrition (EPIC), présentée à l’European Obesity Summit confirme, comme pour le cancer du sein, cette association entre masse adipeuse et agressivité des cellules cancéreuses.

Car, si le lien entre masse graisseuse et agressivité du cancer a déjà été documenté, à ce jour la preuve de l'association adiposité et risque spécifique de cancer de la prostate n'est pas faite.


Les chercheurs ont pris en compte les différentes mesures du corps, dont l'IMC et le tour de taille et les ont rapprochées de l'incidence du cancer de la prostate, en prenant en compte le stade, l'agressivité et la mortalité. L'étude a porté sur les données de 141.896 hommes âgés en moyenne de 52 ans au départ de l'étude. Enfin les facteurs de confusion possibles, niveau d'éducation, tabagisme, statut matrimonial, diabète et activité physique…ont été pris en compte. Sur 14 années de suivi :

7.022 diagnostics de cancer de la prostate, dont 934 mortels, ont été recensés,

· les hommes à IMC et/ou à tour de taille plus élevés, présentent un risque accru de cancer de la prostate de haut grade : cette augmentation du risque est estimée à

- 10% par tranche de = 5 kg /m2 d'IMC supplémentaire,

- 13% pour chaque augmentation de 10cm de tour de taille,

· L'augmentation du risque de décès associé est quant à elle estimée à 14% pour chaque augmentation de 5 kg/m2 d'IMC et de 18% pour chaque augmentation de 10 cm de tour de taille.

« Les hommes à forte adiposité ont un risque élevé de cancer de la prostate de haut grade, et de décès par cancer de la prostate. Des résultats en ligne avec les conseils de mode de vie. », ajoutent les auteurs, « Les hommes doivent aussi maintenir leur poids de santé ».

Autres actualités sur le même thème