Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du CÔLON : Des probiotiques en prévention et en thérapeutique

Actualité publiée il y a 2 années 4 semaines 1 jour
American Journal of Pathology
Un probiotique productif d'histamine réduit l'inflammation et supprime les tumeurs du côlon en apportant une enzyme manquante (HDC).

« L. reuteri 6475 / AOM + DSS” pour Lactobacillus reuteri c’est le nom de ce probiotique ou bactérie lactique, producteur d'histamine, une molécule de signalisation du système immunitaire, dont du système immunitaire intestinal, au pouvoir préventif et thérapeutique contre le cancer colorectal. Cette équipe américaine en apporte la preuve chez l’animal : les données présentées dans l’American Journal of Pathology suggèrent que ce probiotique productif d'histamine réduit l'inflammation et supprime les tumeurs du côlon en apportant une enzyme manquante (HDC).

Prévenir le cancer colorectal et renforcer son traitement, c’est l’objectif de ces scientifiques de l'Hôpital du Texas Children's et du Baylor College of Medicine (Houston). Ils tentent ici de remplacer les métabolites manquants chez les patients sujets à une inflammation intestinale et à un cancer colorectal. Ils montrent comment l'administration de bactéries intestinales productives d'histamine à des souris dépourvues de l'enzyme histidine decarboxylase (HDC) peut réduire l'inflammation, la formation et le développement de tumeurs colorectales.

 

Les chercheurs mènent ici une série d'expériences sur des souris modèles de tumeur colorectale et déficientes en HDC, l'enzyme nécessaire pour convertir l'histidine en histamine. Ces souris ont reçu par voie orale le Lactobacillus reuteri 6475, déjà connu pour porter le gène de l'histidine décarboxylase (HDC) et pour sa capacité à convertir l'histidine en histamine. Le probiotique a été administré avant et après que les souris aient reçu une dose unique d'un cancérogène colique ainsi qu’un composé chimique inducteur d'inflammation pour induire la formation de la tumeur. L'expression probiotique accrue de HDC dans les colons de la souris, via l’administration du probiotique, permet une réduction du nombre et du développement des tumeurs et une diminution significative des zones tumorales d'absorption de glucose. Des souches inactives de L. reuteri, c’est-à-dire déficientes en activité HDC n’apportent pas ces effets protecteurs, ce qui confirme le rôle clé de l’enzyme HDC dans la prévention ou la réduction tumorale.

 

Le probiotique réduit aussi l'inflammation induite par le carcinogène plus l’agent inflammatoire, avec suppression de l’expression du gène de la cytokine pro-inflammatoire et la réduction des taux de cytokines dans le plasma. Le probiotique freine également l’augmentation des cellules myéloïdes immatures induites par le cancérogène. L. reuteri probiotique générateur d’histamine peut ainsi atténuer la carcinogenèse du côlon.

 

Le rôle clé de l'histamine dans la suppression de l'inflammation intestinale chronique et la cancérogenèse colorectale : Le rôle de l'histamine dans le cancer humain n’est pas totalement compris. Cependant, l’analyse de 2.113 biopsies de patients atteints de cancer colorectal montre une meilleure survie chez les patients présentant des taux élevés de HDC et d'expression du gène du récepteur de l'histamine. Ces résultats confirment que les probiotiques générant de l'histamine, en présence d'un apport suffisant en protéines (L-histidine), peuvent améliorer les résultats chez ce groupe de patients.

 

Modifier le microbiome intestinal avec des probiotiques, une nouvelle stratégie préventive ou thérapeutique pour les patients à risque de cancer colorectal ? Chez les patients à risque élevé, notamment ceux qui souffrent déjà d’une maladie inflammatoire de l'intestin (MICI), l’introduction de microbes qui fournissent des substances vivantes manquantes, pourrait, en effet, réduire le risque de cancer et compléter les stratégies de prévention basées sur le régime alimentaire, expliquent les chercheurs.

Autres actualités sur le même thème