Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du PANCRÉAS : La vigne du tonnerre à double effet contre la tumeur

Actualité publiée il y a 11 mois 1 semaine 1 jour
Oncogenisis
Ce composé, le triptolide (Minnelide) dérivé de la vigne du tonnerre divin (Tripterygium wilfordii) montre ici sa capacité anticancéreuse en particulier dans le cancer du pancréas (Visuel Adobe Stock 249582783)

La vigne du tonnerre divin, une plante utilisée en médecine chinoise depuis des millénaires, contient un composé précieux, qui pourrait aider les patients atteints de cancer du pancréas. Cette étude, menée par les chercheurs de TGen (Translational Genomics Research Institute, Phoenix, Arizona), et publiée dans la revue Oncogenisis, révèle que l’ingrédient clé de la plante, le triptolide attaque les cellules cancéreuses du pancréas et le cocon de stroma qui protège la tumeur du système immunitaire.

 

Ce composé, le triptolide (Minnelide) dérivé de la vigne du tonnerre divin (Tripterygium wilfordii), une plante utilisée en Chine principalement pour traiter les douleurs articulaires, les gonflements associés et la fièvre, montre ici sa capacité anticancéreuse en particulier dans le cancer du pancréas. A pronostic souvent sévère en raison d’une détection généralement tardive, le cancer du pancréas est la troisième cause de décès par cancer.

S’attaquer aux super-amplificateurs de la tumeur

En synthèse, le triptolide perturbe ce que l'on appelle les « super-amplificateurs », les chaînes d'ADN nécessaires pour maintenir la stabilité génétique des cellules cancéreuses du pancréas et les fibroblastes qui contribuent à la production du stroma qui entoure la tumeur, explique l’auteur principal, le Dr Haiyong Han, professeur de médecine moléculaire au TGen. En perturbant ces super-amplificateurs, le triptolide attaque non seulement les cellules cancéreuses, mais également le stroma.

 

Le triptolide était déjà connu pour être un inhibiteur général de la transcription et un puissant agent antitumoral, cependant cette équipe est la première à décrypter son rôle dans la modulation des super-amplificateurs pour réguler l'expression des gènes cancérigènes.

 

Cette nouvelle stratégie thérapeutique non seulement cible les cellules tumorales, mais permet aussi de moduler les cellules stromales.

 

Plus largement, l'utilisation de composés modulateurs tels que le triptolide pour reprogrammer des super-amplificateurs constitue une nouvelle option de traitement efficace pour les patients atteints d'un cancer du pancréas.

Autres actualités sur le même thème