Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : Vers une immunothérapie par CAR-T encore boostée

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 6 heures
Science Immunology
Cette molécule, en permettant à ces lymphocytes T génétiquement modifiés d'être actifs sur une plus longue durée, booste encore l’efficacité de l’immunothérapie par cellules CAR-T (Visuel Adobe Stock 112622103)

Reprogrammer les globules blancs pour  traiter certains cancers, c'est le principe même des immunothérapies par CAR-T. Cette équipe de cancérologues de l'Université Augusta (Géorgie), a découvert une molécule qui en permettant à ces lymphocytes T génétiquement modifiés d'être actifs sur une plus longue durée, booste encore l’efficacité de l’immunothérapie par cellules CAR-T. Ces travaux, présentés dans la revue Science Immunology marquent une avancée majeure dans cette nouvelle forme d'immunothérapie, aux résultats déjà remarquables chez certains patients atteints de certains types de cancer.

 

Conçues à partir des lymphocytes T du patient pour reconnaître, cibler et détruire les cellules cancéreuses, les cellules immunitaires CAR-T ont révolutionné le traitement du cancer au cours de ces dernières années. En pratique, les cellules T, un type de globules blancs, sont collectées à partir du sang du patient et génétiquement transformées pour produire des cellules T portant une molécule synthétique appelée récepteur d'antigène chimérique (CAR). Ce récepteur est conçu pour permettre aux cellules T de reconnaître les cellules cancéreuses.

Booster encore les cellules CAR-T

Si les immunothérapies à base de cellules CAR-T ont obtenu des résultats remarquables chez certains patients atteints de certains types de cancer, des travaux supplémentaires sont nécessaires pour améliorer la persistance et la fonction des cellules CAR-T afin que davantage de patients puissent bénéficier de ce type de thérapie.

 

Une molécule qui cible et prolonge la thérapie : l’équipe de scientifiques du Georgia Cancer Center démontre avec cette étude que les cellules CAR-T peuvent rester actives plus longtemps et assurer une destruction des tumeurs plus efficace lorsque STAT5, une molécule de signalisation clé, est maintenue sous une forme active dans les cellules CAR-T.

 

La démonstration est effectuée ici chez des souris modèles de lymphomes à cellules B. L’auteur principal, le Dr Gang Zhou, professeur de médecine du Medical College of Georgia et spécialiste en immunologie du cancer au Georgia Cancer Center résume ces résultats : « Un des points forts de notre étude est qu'elle révèle comment STAT5 optimise la fonction des cellules T CD4 +, un sous-ensemble de cellules T qui joue un rôle essentiel dans l'orchestration de réponses immunitaires antitumorales ». Ainsi, lorsqu'un patient reçoit des cellules CAR-T, un certain nombre d'obstacles peuvent faire dérailler la thérapie. Cependant, en ajoutant une molécule STAT5 activée,

  • ces cellules T peuvent retrouver leur chemin vers la tumeur.
  • La molécule STAT5 peut également aider les cellules CAR T à survivre plus longtemps dans le corps et à empêcher la récidive du cancer.

 

L’équipe ayant également montré que l'activation de la voie de signalisation IL-7 / STAT5 est bénéfique pour l'immunothérapie anticancéreuse, elle poursuit les recherches sur la réponse des cellules T à l'interleukine-7 (IL-7), un facteur de croissance des cellules T qui peut déclencher l'activation de STAT5 dans les cellules T.

 

Les scientifiques travaillent actuellement au développement d’une forme humaine de la molécule STAT5, une molécule qui devra encore faire l’objet d’essais cliniques permettant d’évaluer ses profils de sécurité et de toxicité.

 

Une grande avancée donc dans l'ingénierie des cellules T qui va permettre d’optimiser encore l’efficacité des immunothérapies à cellules CAR-T.

Autres actualités sur le même thème