Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du POUMON: 3 coups fatals pour venir à bout des formes résistantes

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 2 semaines
Clinical Cancer Research

Les chercheurs de la Thomas Jefferson University (Philadlphie) montrent, chez des modèles expérimentaux de cancer du poumon, que la combinaison de 2 médicaments combinée elle-même à la radiothérapie, peut « venir à bout » de cancers du poumon résistants aux traitements. Un résultat primordial alors que le cancer du poumon en dépit d’avancées majeures pour certains sous-types génétiques, n’a pas de traitement efficace. Ces nouvelles données, présentées dans la revue Clinical Cancer Research apportent donc un grand espoir aux cliniciens et aux patients.

Environ 85% de tous les cancers du poumon sont des NSCLC. Seuls 2% des patients survivent au-delà de 5 ans de traitement. Si de nouvelles thérapies existent aujourd'hui pour les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avec mutations dans les gènes ALK ou EGFR, cette étude chez la souris apporte un espoir pour les cancers présentant des mutations dans les gènes KRAS, résistants aux thérapies conventionnelles et ciblées.


L'essai clinique en cours évalue en effet la combinaison de 2 médicaments contre le cancer, le trametinib et le palbociclib, développés pour le traitement des tumeurs solides et du mélanome. L'équipe a étudié étudié les cellules tumorales de NSCLC avec mutation KRAS et constate que certaines sont plus résistantes à un médicament qui cible la voie KRAS. En fait, une mutation supplémentaire dans une protéine, appelée p16, semble être responsable de cette résistance. Après avoir analysé une base de données de génotypes de patients atteints de cancer du poumon, les chercheurs constatent que la mutation de p16 est associée à un taux de survie global encore réduit. Afin de rendre ces cellules résistantes à mutation KRAS et p16 plus sensibles au traitement, les chercheurs ont combiné les 2 médicaments, celui qui cible KRAS (palbociclib) et celui qui cible p16 (trametinib) et démontrent l'efficacité de la combinaison sur ces cellules particulièrement résistantes.

Ø Les chercheurs suggèrent que la combinaison médicamenteuse avec la radiothérapie pourrait constituer une trithérapie d'éradication prometteuse dans le cancer du poumon.

Un très long chemin reste à parcourir avant le passage à l'utilisation clinique, les 2 médicaments n'étant pas encore approuvés pour une utilisation dans le cancer du poumon. Mais le Dr Bo Lu, professeur de radio-oncologie à l'Université Thomas Jefferson, et auteur principal de l'étude confirme déjà qu'il serait possible d'identifier les patients atteints de atteints de cancer du poumon non à petites cellules, susceptibles de bénéficier le plus de cette combinaison thérapeutique.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages